La bourse c’est comme une boîte de chocolat

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

La semaine qui vient de s’écouler aura été principalement placée sous le signe de l’attentisme. Nous savions tous que Trump et Xi Jinping devaient se rencontrer en fin de semaine et que leur dîner avec le pouvoir de « changer le monde ».

Bon, d’accord, peut-être pas changer le monde, mais nous donner une vision un peu plus claire des relations économiques internationales et donc d’y voir un peu mieux au milieu du brouillard des taxes douanières.

Mais en début de semaine nous avons eu la surprise du chef avec le discours du patron de la FED, Jerome Powell.

Alors que nous nous attendions à une communication d’une platitude extrême, à la Draghi à la surprise générale, Powell s’est soudainement montré bien moins convaincu au sujet de ses multiples hausses de taux pour les mois à venir.

Même s’il n’a pas remis en question celle qui viendra le 19 décembre en guise de cadeau de Noël, il a tout de même bien laissé entendre que ça ne sera pas pareil l’an prochain et que, potentiellement, nous ne sommes pas loin d’avoir trouvés le niveau de normalisation.

Il est clair que ses déclarations ont pris tout le monde à contre-pied. Cependant, ces dernières semaines Trump s’était déchainé sur SON patron de la FED, lui remettant la totalité de la faute en cas de ralentissement économique. Allant même jusqu’à dire qu’il regrettait de l’avoir nommé à ce poste.

On ne va pas dire que Powell a craqué sous la pression du Président, mais on peut tout de même y penser discrètement.

En tous les cas, quand vous avez un marché « en difficulté » et que le boss de la FED vient vous dire qu’il envisage de freiner, voir de stopper la hausse des taux, il n’en fallait pas plus pour retrouver des couleurs. Alors que la semaine dernière à la même heure nous étions au bord du gouffre, soudainement ce vendredi ça allait beaucoup mieux et le fait que Trump et Xi se soient mis d’accord pour un « moratoire » de taxes ces prochains temps, pourrait nous laisser finir l’année un peu moins mal. (TDG)

Créé: 02.12.2018, 21h34


Retrouvez ici tous les invités de la Tribune de Genève La rubrique L’invité(e) est une tribune libre (3000 signes, espaces compris) sélectionnée par la rédaction. Avant d’envoyer votre contribution, prenez contact assez tôt à courrier@tdg.ch, afin de planifier au mieux son éventuelle publication.

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Amherd, première femme à la tête de l'armée suisse
Plus...