Passer au contenu principal

La BNS a plus d'actions Facebook que Zuckerberg

La Banque Nationale Suisse détient plus de titres que le fondateur du réseau social. Mais ce type d'actions ne lui permet pas d'en prendre le contrôle.

Mark Zuckerberg n'est qu'un actionnaire minoritaire au sein de Facebook mais il détient la majorité des droits de vote.
Mark Zuckerberg n'est qu'un actionnaire minoritaire au sein de Facebook mais il détient la majorité des droits de vote.
Keystone

Mark Zuckerberg a eu le nez creux en vendant de gros paquets d'actions de Facebook dans les trois mois précédant l'éclatement du scandale Cambridge Analytica qui a fait plonger le cours. Avec comme conséquence que la Banque Nationale Suisse (BNS) détient désormais plus d'actions que le fondateur du réseau social, relève la HandelsZeitung.

La banque centrale helvétique détient à la fin mars un peu plus de 8,93 millions de valeurs contre 8,91 millions pour Mark Zuckerberg. La BNS est encore loin des principaux actionnaires du réseau social et elle n'a aucune chance de prendre le contrôle du groupe.

Des actions de classe A

En effet, la BNS détient des titres de classe A, qui donnent droit à un vote et au versement d'un dividende. Mark Zuckerberg garde le contrôle de Facebook grâce à ses actions de classe B, qui lui accordent dix voix pour chaque valeur en sa possession. Ces titres ne sont pas cotés et sont détenus en majorité par le fondateur de Facebook ainsi que sa direction et ses employés.

Mark Zuckerberg exerce le contrôle de Facebook grâce aux 393,9 millions de titres de classe B qu'il contrôle et qui lui donnent une majorité absolue en droits de vote. Le fondateur détient donc près de 405 millions d'actions qui représentent 61,2 milliards de dollars sur une valorisation de marché estimée à 444,5 milliards, soit 13,8% environ du capital-actions.

Quant à la valeur de la participation détenue par la BNS, elle s'est ressentie des soubresauts du cours sur les marchés puisque sa valeur s'est contractée de 147 millions de dollars. Pas de quoi inquiéter les responsables des investissements de la banque centrale, puisqu'elle a détient près de 62 milliards en actions américaines dans environ 2600 entreprises.

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.