Passer au contenu principal

AlimentationBell peut s'emparer de la société autrichienne Huber

L'acquisition par le transformateur de viande bâlois de l'entreprise autrichienne en mains familiales n'entraîne que peu de chevauchements d'activité.

ARCHIVES, Keystone

Bell a obtenu le feu vert de la Commission européenne pour reprendre le producteur de volailles autrichien Huber. Le rachat par le transformateur de viande bâlois, filiale du numéro deux helvétique du commerce de détail Coop, n'entraîne aucune conséquence en matière de droit de la concurrence.

L'acquisition de l'entreprise autrichienne en mains familiales n'entraîne que peu de chevauchements d'activité, observe lundi la Commission européenne dans un communiqué. Outre l'Autriche, le groupe Huber est présent en Suisse et dans le Sud de l'Allemagne.

Huber réalise un chiffre d'affaires annuel de plus de 300 millions d'euros (325 millions de francs) et emploie quelque 900 personnes. Le groupe contrôle le leader du marché autrichien de la volaille Hubers Landhendl à Pfaffstätt, la société Süddeutsche Truthahn à Ampfing (Allemagne), spécialisée dans la viande de dinde, ainsi qu'une écloserie et une société logistique en Autriche.

ats

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.