La barrière des 3% sera-t-elle franchie sur les obligations américaines

La finance en directLes marchés boursiers suivent l'évolution des taux d'intérêts aux Etats-Unis comme le lait sur le feu.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

L’environnement obligataire a changé depuis septembre 2017 et la tension sur les rendements à 10 ans américains a largement contribué au retour de la volatilité sur les marchés actions depuis fin janvier. Depuis lors, les choses se sont un peu calmées sous l’effet de chiffres d’inflation plus «rassurants» d’une part et de certaines statistiques économiques qui peuvent laisser penser que la croissance économique pourrait rester solide mais ne plus accélérer désormais.

Certains ont voulu voir dans la stabilisation des rendements américains la preuve qu’après s’être fait peur en début d’année, les investisseurs sont revenus à davantage de raison sur les perspectives économiques et financières, après avoir craint une forme de surchauffe pour l’économie mondiale.

C’est aller un peu vite en besogne, car une série mensuelle de données statistiques ne suffit pas à déterminer une tendance. En d’autres termes, si les craintes d’inflation et de surchauffe finissent par se révéler infondées en fin de compte, il est préférable d’attendre quelques mois avant de se faire une opinion tranchée en la matière.

«Si la barrière des 3% devait être franchie, il y a fort à parier que la volatilité sur les marchés actions restera élevée»

D’une certaine manière, le comportement des marchés boursiers depuis la correction ne dit rien de différent. D’abord, La volatilité demeure dans une zone qui dénote bien un changement de régime par rapport à l’évolution « exceptionnelle » de 2017. Ensuite, le comportement des indices affiche plutôt une tentative de stabilisation de ces derniers qu’un redémarrage en fanfare des actions, particulièrement en Europe.

Alors que nous approchons de la fin d’un premier trimestre qui a alimenté les interrogations sur un changement de régime pour les marchés financiers, il sera important d’observer le comportement des taux à 10 ans aux USA au cours des prochains mois. Si la barrière des 3% devait être rapidement et franchement franchie, il y a fort à parier que la volatilité sur les marchés actions restera élevée et que le potentiel d’appréciation de celles-ci d’ici fin 2018 devra être ajusté en conséquence.

Créé: 23.03.2018, 18h53

François Savary, CIO, Prime Partners

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Mort de Moubarak
Plus...