La Banque Coop devient la Banque Cler dès le 20 mai

SuisseLe nouveau nom, d'origine romanche, signifie «claire, simple et compréhensible».

Bank Coop, c'est fini. Elle fait place à la banque Cler.

Bank Coop, c'est fini. Elle fait place à la banque Cler. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

La Banque Coop change de nom. L'établissement bancaire bâlois, dont l'actionnaire majoritaire est la Banque cantonale de Bâle (BKB), va prendre le nom de Banque Cler, un mot romanche signifiant «claire, simple et compréhensible.»

La nouvelle appellation sera visible sur internet et dans toute la Suisse à partir du 20 mai, a indiqué jeudi la Banque Coop. L'opération s'inscrit aussi dans le cadre d'une montée au capital de la BKB avec le rachat le 22 mars par celle-ci du paquet d'actions de 10,4% détenu encore par le groupe de distribution bâlois Coop.

Du coup, la BKB possède désormais plus des trois quarts du capital de la future Banque Cler (75,8%) et de ses 32 succursales à travers la Suisse, précise le communiqué. Il est précisé que Coop poursuivra sa collaboration avec l'établissement bancaire, même si un nouveau chapitre s'ouvre pour ce dernier avec sa sortie complète du capital.

D'abord à Zurich

La première succursale à être rénovée, arborant le nouveau nom de Banque Cler, sera celle de Zurich, située à Uraniastrasse, à deux pas de la célèbre Bahnhofstrasse. L'ensemble du réseau sera mis à jour d'ici à 2020, les travaux incluant une modernisation en profondeur des locaux.

Formellement, le changement de nom doit recevoir l'aval de l'assemblée générale de la Banque Coop. Les actionnaires se réuniront le 20 avril. Ces derniers prendront aussi congé du président du conseil d'administration Ralph Lewin, né en 1953, en poste depuis 2010.

Son successeur devrait avoir pour nom Andreas Sturm. Cet économiste, né en 1964, n'est pas un inconnu dans la maison, dans la mesure où il travaille depuis trois ans pour le conseil d'administration, organe au sein duquel il occupe déjà la vice-présidence.

Relation avec la BKB

La Banque Coop est un établissement spécialisé dans les placements et les prêts hypothécaires. Présente dans les principales villes de Suisse, elle a noué une relation particulière avec la BKB depuis fin 1999, donc bientôt 18 ans.

Le 21 décembre de cette année-là, la BKB avait en effet annoncé acquérir 40,7% dans la Banque Coop, une participation lui donnant droit à 51% des voix. L'opération, effective au 1er février 2000, marquait alors la volonté du groupe Coop de se désengager d'un métier considéré comme en dehors de son savoir-faire de base.

A l'époque, il avait été dit que la transaction n'ambitionnait pas une fusion. Ce qui 17 ans plus tard se vérifie toujours. Au fil des années, la participation de la BKB s'est accrue pour dépasser depuis peu la barre de 75%. A noter que l'Union syndicale suisse (USS), qui a cofondé la banque en 1927, a réduit sa participation l'an passé, celle-ci passant de 4,7% à fin 2015 à 0,7% au 31 décembre 2016. (ats/nxp)

Créé: 23.03.2017, 09h50

Articles en relation

Malgré le scandale, les banques vont bien

Panama Papers Les actifs du Centre bancaire international ont dépassé les 120 milliards de dollars en 2016, un record, malgré le scandale des Panama Papers. Plus...

Banques: 321 milliards d'amende depuis la crise

Etude Les banques d'Amérique du Nord ont versé près de 63% de ce montant, soit dans les 204 milliards de dollars. Plus...

Bénéfices records pour les banques en 2016

Etats-Unis Le bénéfice net des banques a augmenté de 4,9% à 171 milliards de dollars en 2016, un record absolu. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

L'accord sur le Brexit divise le gouvernement britannique
Plus...