Passer au contenu principal

ÉconomieLa Banque Cantonale du Valais dans la lignée de 2018

Les résultats au terme du premier semestre de la BCVs sont comparables à ceux de l'an dernier. Son bénéfice net est en hausse de 1,4%.

La banque prévoit de vivre une seconde partie d'année dans la continuité.
La banque prévoit de vivre une seconde partie d'année dans la continuité.
Keystone

La Banque Cantonale du Valais (BCVs) a publié ses résultats au terme du premier semestre 2019. Ces chiffres se veulent comparables à ceux enregistrés à pareille époque l'an dernier. La banque prévoit de vivre une seconde partie d'année dans la continuité, sauf si la situation économique devait se détériorer.

En comparaison annuelle, le bénéfice net de la BCVs est en hausse de 1,4%. Il se monte à 51,8 millions de francs, a indiqué la banque dans un communiqué publié mercredi. Dans le même temps, le résultat opérationnel s'est établi à 60 millions de francs, en hausse de près de 1,8%.

Résultat net en hausse

La principale ressource de revenus de l'institut bancaire valaisan demeure les opérations d'intérêts. Elles ont dégagé un résultat net de 81,1 millions de francs, en hausse de 1,3 million de francs (1,6%) par rapport au premier semestre de 2018. «Et ce malgré l'environnement impacté par les taux d'intérêt négatifs et la forte pression sur les marges», se réjouit la BCVs.

Les recettes des activités de gestion ont quasi stagné à 19,5 millions de francs. Idem pour les opérations de négoce et de l'option de la juste valeur, à 13,2 millions. Les autres résultats ordinaires ont régressé de plus d'un tiers, à 6,4 millions.

Plafond dépassé

Les charges d'exploitation ont légèrement diminué (-0,3%) à 57,2 millions de francs, à la faveur d'une légère baisse des frais de personnel. Les autres centres de charges sont demeurés stables.

La somme du bilan a progressé de 3,5% pour atteindre 16,7 milliards de francs. À l'actif, les créances hypothécaires enregistrent une croissance de 2,47% (244,6 millions de francs) et dépassent pour la première fois la barre des 10 milliards de francs (10,168 milliards).

A contrario, les créances sur la clientèle baissent de 151,5 millions de francs à 2,2 milliards de francs (-6,4%), en raison notamment de remboursements d'entreprises et de collectivités de droit public. Enfin, dans le cadre de sa politique de refinancement à long terme, la BCVs a augmenté de 265 millions de francs les emprunts et prêts des centrales d'émission de lettres de gage.

Pour le second semestre 2019, l'établissement cantonal prévoit d'atteindre un bénéfice dans la lignée de celui de 2018.

ats

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.