Le nouveau billet de cinquante euros dévoilé

ArgentLa Banque centrale européenne a présenté la coupure la plus répandue du continent.

Le nouveau billet, qui n'est pas si différent de l'ancienne version, sera mis en circulation en avril prochain.

Le nouveau billet, qui n'est pas si différent de l'ancienne version, sera mis en circulation en avril prochain. Image: DR

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

La Banque centrale européenne (BCE) a présenté ce mardi son nouveau billet de cinquante euros. La coupure phare de la monnaie unique européenne - avec un volume de 45% du total des billets en circulation, il est de loin le plus utilisé des billets en euros - conserve sa couleur dominante, le brun orangé.

Sur le billet, une fenêtre transparente située dans la partie supérieure d'un hologramme fait apparaître un portrait de la princesse Europe, personnage de la mythologie grecque. L'autre côté présente un nombre, dit émeraude, qui change de couleur selon son inclinaison. La nouvelle mouture devrait être mise en circulation en avril 2017.

Le nombre de billets s'envole en Europe et en Suisse, voir infographies
Les coupures de cinq, dix et vingt euros ont déjà fait l'objet d'une cure de jouvence. L'opération de cette série monétaire baptisée «Europe», lancée en 2013, vise à combattre la contrefaçon. Les billets de 100 et 200 euros seront également remplacés, mais pas celles 500 euros. La production des billets violets sera arrêtée car, de par leur taille et leur valeur, ils suscitent une contrebande importante. Jugez plutôt: un million d’euros en coupures de 500 pèse tout juste 2 kilogrammes, alors qu'en billets de 100 c'est cinq fois plus lourd et plus visible.

Il circule actuellement plus de 8,5 milliards de coupures de 50 euros, contre 4,5 milliards en 2008, selon l'institution monétaire. Le nombre total de billets libellés en euros a d'ailleurs explosé ces dernières années, passant de 7,8 milliards en janvier 2002 à près de 19 milliards cet été, en grande partie parce que la population globale s'est étoffée.

En Suisse, l'attrait du billet de cent

En Suisse, le nombre de billets est aussi en forte hausse, notamment celui de mille (dont les coupures représentent 61,9% de la valeur totale de tous les billets de banque helvétiques et 10,3% du nombre total de billets). Le plus répandu est celui de cent, loin devant celui de 50, qui est lui talonné par les coupures de 200 (voir tableau).

Le nombre billets en circulation a cela dit baissé par rapport au PIB helvétique de la fin de la Deuxième Guerre mondiale aux années précédant la crise financière, selon la Banque nationale suisse (BNS). Depuis 2009, la détention de cash repart à la hausse. «Les gens ont perdu confiance en les banques et les taux d’intérêt ne sont plus ce qu'ils étaient, ce qui explique le regain d'intérêt envers l'argent liquide», selon Walter Meier, porte-parole de la BNS.

Les billets, émis par la BNS, sont imprimés par la société zurichoise Orell Füssli Sicherheitsdruck. Dans la zone euro, la BCE émet également les euros, mais leur fabrication est confiée aux banques centrales nationales des 19 pays membres. (TDG)

Créé: 05.07.2016, 15h09

Articles en relation

Le billet de 500 euros paraît de plus en plus menacé

Banditisme Les régions frontalières sont propices au trafic de ces billets. Un million d’euros en coupures de 500 pèse cinq fois moins qu'en billets de 100. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Manifs partout en Suisse
Plus...