Genève sommé de maîtriser ses dépenses

Finances publiquesLe canton bénéficie de recettes fiscales abondantes mais il dépense beaucoup trop, selon une étude.

Image: Infographies: Gilles Laplace

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Genève est le canton où les recettes fiscales par habitant sont les plus importantes, ce qui ne l’empêche pas d’être le plus endetté, souligne la Chambre de commerce, d’industrie et des services de Genève dans une étude publiée ce mardi. L’Etat consacre énormément d’argent dans des dépenses courantes, comme les salaires des fonctionnaires, et investit peu, quand bien même d’importantes infrastructures sur son sol méritent une cure de jouvence. Genève manque de «marge de manœuvre pour piloter son avenir», un «assainissement financier est plus nécessaire que jamais», selon la CCIG.

La situation n’est pas nouvelle, la chambre faisant part de ses inquiétudes vis-à-vis des finances publiques genevoises dans des études similaires tous les trois ans depuis 1991. Mais elle empire avec le vieillissement démographique: l’allongement de la durée de vie se traduit par une hausse des dépenses en matière de santé et une stagnation des rentrées fiscales (due à la baisse de la part des actifs dans la population totale).

La baisse de la charge fiscale suite au vote en faveur de la Loi sur l’imposition des personnes physiques (LIPP) en 2009, qui diminue les impôts auprès de la classe moyenne et des familles, n’a pas engendré de baisse des recettes fiscales. Elles croissent au contraire depuis 2010. Avec 17 164 francs par personne, les recettes par habitant sont près de trois fois plus grandes qu’à Lucerne.

Les infographies clés de l'étude de la CCIG

Il figure aussi presque au sommet (derrière Bâle) sur le front des dépenses. En 2014, l’Etat dépensait une moyenne de 23 467 francs par habitant, contre 13 114 à Zurich. La chambre note que Genève dépense les sommes les plus élevées pour ce qui relève de la famille, de l’aide sociale et de la culture. Genève est aussi le canton le plus généreux vis-à-vis de sa fonction publique, alors que le nombre de fonctionnaires au bout du lac est proportionnellement supérieur à la moyenne nationale. Leurs salaires, indique la CCIG, tendent à être bien plus élevés que ceux de leurs homologues ayant le même niveau d’études ou le même poste dans le privé.

Résultat: la dette par habitant, déjà la plus élevée de Suisse, s’envole. Elle est telle qu’elle empêche le canton de suffisamment investir pour préparer son avenir.

La situation est d’autant plus préoccupante qu’elle est «fragile» et «asymétrique», selon Yves Cogne, fiscaliste de la CCIG. Moins de 2% des contribuables rapportent plus du quart de l’impôt sur le revenu, un impôt que plus d’un tiers des Genevois n’ont pas à payer. Le déséquilibre est encore plus marqué s’agissant de l’impôt sur la fortune, qui voit 85% de l’impôt être acquitté par moins de 5% des contribuables.

«Conserver des conditions favorables au maintien de ces contribuables n’est pas faire des ‘cadeaux aux riches’- comme le clament ceux qui veulent taxer encore plus les personnes fortunées - c’est juste protéger la substance fiscale de Genève», selon la CCIG.

Dans ce contexte, la troisième réforme de l’imposition des entreprises (RIE-3) est vue comme une lueur d’espoir. Elle vise à imposer un taux unique à 13,49% auprès de toutes les entreprises du canton, ce qui se traduirait par une hausse pour les multinationales, une baisse pour les PME, et une diminution des recettes évaluées à 500 millions. Comme avec la LIPP cela dit, cette baisse va vite se traduire par une attractivité accrue du canton et créer un cercle vertueux générateur de nouvelles recettes, anticipe la CCIG. (TDG)

Créé: 18.10.2016, 17h59

Articles en relation

L’inégalité scandaleuse des avantages fiscaux

Regard éco Il faut commencer par revoir les impôts sur les sociétés, et non sur les personnes physiques. Plus...

Un rabais d’impôts toujours bienvenu

Chronique bancaire Plus...

Le fisc lausannois tape beaucoup plus fort que le genevois

Impôts Berne publie un comparatif détaillé de la fiscalité dans les 26 chefs-lieux des cantons et demi-cantons. Plus...

Cointrin économise 450 millions d'impôts par an

Genève Aéroport Noé21 et cinq autres associations ont aussi mesuré l'impact environnemental et les pertes des valeurs immobilières autour de l'aéroport. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Amherd, première femme à la tête de l'armée suisse
Plus...