Audience: Wawrinka fait aussi bien que Federer en Suisse

Open d'AustraliePlusieurs chaînes internationales ont fait état d'un nombre de téléspectateurs record lors de la finale.

Au moment de la balle de match, 74,4% des écrans de télévision allumés en Suisse romande étaient branchés sur RTS2.

Au moment de la balle de match, 74,4% des écrans de télévision allumés en Suisse romande étaient branchés sur RTS2. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Nouvel argument comme quoi la finale de l'Open d'Australie entre Federer et Nadal pourrait bien avoir constitué l'événement tennistique du siècle: les audiences. Eurosport a annoncé avoir franchi un nouveau seuil en la matière:

Outre-Atlantique, ESPN a annoncé que cette rencontre aura sûrement été la finale de l'Open d'Australie la plus suivie de l'histoire. En Australie, on a évoqué les "chiffres de la décennie".

En Suisse romande, on nuance: les méthodes de calcul d'audience de la RTS ont changé en 2013, ce qui rend impossible une comparaison entre la victoire de Federer ce dimanche et ses 17 précédents titres majeurs. Comparer avec les audiences générées par les victoires en Grand Chelem de Wawrinka (toutes après 2013)? C'est possible du coup, mais là aussi il faut nuancer, les horaires influençant autant sinon plus les audiences que les affiches (un match au milieu de la nuit est moins suivi que durant le prime time).

Nos infographies sur le sport et l'économie

A 13h14 dimanche, au moment de la balle de match, 74,4% des écrans de télévision allumés en Suisse romande étaient branchés sur RTS2, selon la RTS. En ligne par contre, moins de gens ont suivi le match que la demi-finale contre Stan Wawrinka car le jeudi, jour de la demie, les gens sont au travail où ils ont plutôt accès à un ordinateur qu'à une TV. Globalement, le match de dimanche a quand même fait bien mieux:

En Suisse alémanique, audience maximale de 850'000 téléspectateurs, allant jusqu'à se tailler 71% de parts de marché à la fin du match. Plus d'un million de Suisses ont suivi la rencontre.

Les victoires de Wawrinka contre Nadal, en 2014 à l'Open d'Australie et à Roland-Garros en 2015, sont comparables. Et là les chiffres de la RTS sont similaires - comme quoi Rodgeur ne suscite pas forcément plus d'effervescence que Stan dans la région. A l'international par contre, il n'y a pas photo: seul le Bâlois draine les foules partout.

D'autres facteurs - comme le temps (il faisait beau dimanche, certains ont pu aller skier), des fans n'ont pas osé regarder le combat contre le bourreau de toujours - peuvent jouer un rôle. Les fantastiques audiences de la finale de l'Open d'Australie n'ont pas rendu les publicités plus chères, indique une porte-parole d'Admeira, la régie qui gère les annonces de la SSR. Leurs tarifs sont en effet déterminés un à deux mois à l'avance. (TDG)

Créé: 31.01.2017, 10h39

Articles en relation

Roger Federer, l’incroyable retour du génie du tennis

Tennis Après six mois d’absence, le Bâlois a été tout simplement exceptionnel. Le Suisse (35 ans) a terrassé Rafael Nadal pour s’offrir un 18e sacre en Grand Chelem. Plus...

Mirka Federer, une femme à poigne en soutien d’un champion de légende

Tennis L’ancienne joueuse pèse d’un poids considérable dans la réussite du plus grand joueur de l’histoire. Gros plan. Plus...

«Mes enfants se réveillaient quand je suis allé au lit…»

Tennis Un jour après son triomphe, Roger Federer a posé pour la postérité et a évoqué les émotions qui le gagnaient. Plus...

Marc Rosset: «Je n'ai qu'une chose à dire à Federer: merci!»

Tennis Le Genevois, ému, rend hommage au plus grand champion de l'histoire du tennis. Plus...

Roger Federer: «J’ai des papillons dans le ventre. C’est bon signe!»

Tennis Le Bâlois a rencontré un petit comité de la presse suisse avant sa finale contre Rafa Nadal, ce dimanche (9 h 30 en Suisse). Il paraît serein, détendu, il parle de l’attente et du match à venir. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

L'accord sur le Brexit divise le gouvernement britannique
Plus...