Votre navigateur est obsolète. Veuillez le mettre à jour avec la dernière version ou passer à un autre navigateur comme ChromeSafariFirefox ou Edge pour éviter les failles de sécurité et garantir les meilleures performances possibles.

Passer au contenu principal

Conflit fiscalUn ancien banquier d'UBS se rend aux autorités US

Peter Kurer succède à Marcel Ospel comme président d'UBS en avril 2008. Il a surtout œuvré comme juriste en chef entre 2001 et 2008, poste sensible en raison des problèmes aux Etats-Unis. Il reste en fonction jusqu'en avril 2009.
Raoul Weil. Entre 2002 et 2007, il supervise le département étranger d'UBS avant de prendre les rênes de la gestion de fortune jusqu'en avril 2009. C'est à cette époque que la banque se sépare de lui, car il vient d'être reconnu comme fugitif par un tribunal de Floride après avoir été inculpé. Il a été arrêté dimanche 20 octobre 2013  à Bologne en Italie.
Martin Liechti  lors de son audition au sénat en juillet 2008. L'ancien responsable de la gestion de fortunes aux Etats-Unis, arrêté en mai 2008 à Miami, a dû passer plusieurs mois avec un bracelet électronique à la cheville. Ses informations permettront d'inculper son chef, Raoul Weil. Selon le Tages Anzeiger, il a reçu l'assurance écrite des autorités américaines qu'il ne serait plus poursuivi.
1 / 7

Associé arrêté

Diaporama: ce que les banquiers suisses ont coûté au fisc américain

Raoul Weil, ancien numéro 3 d'UBS dont il était le directeur général de la gestion de fortune, est aujourd'hui dans la tourmente. Il est arrêté en octobre 2013 dans un hôtel de luxe en Italie par un mandat d'arrêt américain. Il est soupçonné d'avoir organisé l'évasion fiscale de 20'000 clients américains, pour une somme de quelque 20 milliards de dollars.
De nombreux banquiers suisses sont dans la tourmente de l'évasion fiscale épinglée par les Etats-Unis.
En 2010, UBS est condamnée à une amende record qui permet de mettre fin aux poursuites américaines à son encontre. Le numéro 1 bancaire suisse doit verser 780 millions aux Etats-Unis. Ici, Marcel Ospel, qui présidait la banque dans les années incriminées.
1 / 8

ats