Allaitement: Trump aurait infléchi un texte de l'OMS

Etats-UnisLe président américain a défendu lundi le recours au lait en poudre, après qu'un article a accusé les Etats-Unis d'avoir voulu atténuer une résolution de l'OMS en faveur du lait maternel.

Photo d'illustration.

Photo d'illustration. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

L'article, paru dans le «New York Times», affirme que les délégués américains à une réunion annuelle de l'OMS à Genève en mai ont cherché à supprimer un passage d'une résolution sur l'alimentation du nourrisson et du jeune enfant qui invitait les Etats membres à «protéger, promouvoir et soutenir» l'allaitement maternel.

Les Américains auraient fait pression sur l'Equateur afin que le pays renonce à proposer la résolution, et c'est la Russie qui aurait pris le relais. La phrase a finalement été approuvée et figure dans le document disponible aujourd'hui en ligne.

«L'article du «New York Times» sur l'allaitement doit être dénoncé. Les Etats-Unis soutiennent fortement l'allaitement mais nous pensons que les femmes ne doivent pas se voir interdire l'accès au lait en poudre. De nombreuses femmes ont besoin de cette option à cause de la malnutrition et de la pauvreté», a tweeté Donald Trump.

Le département d'Etat a qualifié de «fausse» l'idée que Washington ait menacé un pays partenaire. Un responsable diplomatique a cependant convenu que les Etats-Unis estimaient que «la résolution, telle que rédigée initialement, appelait les Etats à ériger des obstacles pour les mères qui souhaitent nourrir leurs enfants».

«Toutes les mères ne peuvent pas allaiter, pour diverses raisons», ajoute ce responsable. L'Equateur, de son côté, a fait savoir qu'il s'était battu pour faire passer la résolution. «Nous n'avons jamais succombé aux intérêts particuliers ou commerciaux, ni à aucun autre type de pression», a déclaré la ministre de la Santé, Veronica Espinosa.

L'OMS promeut depuis des années l'allaitement maternel exclusif jusqu'à six mois, et partiel au-delà et jusqu'à deux ans ou plus, notamment dans les pays pauvres, où les femmes allaitent plus souvent et plus longtemps que dans les pays développés. Mais le marché du lait en poudre est énorme et pesait 47 milliards de dollars en 2015, selon Euromonitor International. Il est dominé par quelques groupes, notamment américains, et est en forte croissance. (afp/nxp)

Créé: 10.07.2018, 11h33

Articles en relation

Allaiter six mois réduit le diabète chez la mère

Santé Une étude américaine montre que l'allaitement sur une période de six mois réduit le risque de diabète chez la mère. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Khashoggi, l'Arabie saoudite et le Yémen
Plus...