Aide humanitaire: Le système est en quasi-banqueroute

FINANCEMENTSDébordées par l'accumulation des crises, les organisations humanitaires estiment ne pas avoir les financements nécessaires pour agir.

Des enfants, déplacés irakiens, jouent dans un camps du Haut Commissariat pour les réfugiés dans la région du Kurdistan irakien, le 27 août 2014.

Des enfants, déplacés irakiens, jouent dans un camps du Haut Commissariat pour les réfugiés dans la région du Kurdistan irakien, le 27 août 2014. Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le système de l'aide humanitaire est complètement débordé par l'accumulation des crises, a averti mardi le Haut Commissaire aux réfugiés Antonio Guterres. Les besoins ont atteint un niveau record, et le financement est en quasi-banqueroute, a-t-il dit.

«Les gouvernements s'attendent à ce que nous recollions les morceaux. Laissez-moi être très clair: nous ne pouvons plus nettoyer ce gâchis», a déclaré le Haut Commissaire, devant le comité exécutif de l'organisation réuni à Genève, en accusant les gouvernements d'indifférence.

«Avec l'augmentation exponentielle des besoins ces trois dernières années, le système de financement de l'aide humanitaire est en quasi-banqueroute», a-t-il prévenu.

51,2 millions de déplacés

Le nombre des déplacés dans le monde, 51,2 millions, n'a jamais été aussi élevé depuis la Seconde Guerre mondiale, a rappelé Antonio Guterres.

Les conflits en Syrie, en République centrafricaine, au Soudan du Sud, en Ukraine et en Irak ont causé d'immenses souffrances et s'ajoutent à d'autres conflits prolongés non résolus. «A chaque nouvelle crise, nous nous nous rapprochons de la limite de ce que nous pouvons faire et clairement nous ne faisons plus assez», a affirmé Antonio Guterres.

Record de 22 milliards de dollars en 2013

L'an dernier, les dépenses des organisations humanitaires avaient déjà atteint un record de 22 milliards de dollars, dont 2,9 milliards pour le Haut Commissariat de l'ONU pour les réfugiés (HCR), a-t-il indiqué.

«La situation en Syrie exige que nous réexaminions la manière dont nous travaillons ensemble, car les besoins massifs dépassent les ressources, l'expertise et les capacités des acteurs humanitaires», a poursuivi Antonio Guterres.

«Choqué par l'indifférence»

«Au cours de ces dernières années, des conflits ont éclaté dans des myriades d'endroits et ces crises deviennent à la fois plus imprévisibles et de plus en plus liées entre elles», a indiqué le Haut Commissaire. «Il est très probable que cela va nous conduire à d'énormes augmentations supplémentaires des besoins ces prochaines années», a prédit Antonio Guterres.

«Je continue d'être profondément choqué par l'indifférence de ceux qui portent la responsabilité politique de millions de personnes déracinées. Ils acceptent le déplacement forcé, comme un dommage collatéral des guerres qu'ils mènent. Ils croient que les humanitaires vont recoller les morceaux. Mais laissez-moi-moi être clairs: nous ne pouvons plus réparer ce gâchis. Quelqu'un doit l'empêcher de se produire», a conclu Antonio Guterres sur une note personnelle. (ats/nxp)

Créé: 30.09.2014, 19h34

Galerie photo

La Syrie en guerre civile (août 2013 - septembre 2015)

La Syrie en guerre civile (août 2013 - septembre 2015) Accusé par la communauté internationale de s'en prendre à la population civile, Bachar al-Assad se maintient au pouvoir d'une main de fer

Articles en relation

La Suisse débloque 20 millions de plus pour les Syriens

Conflit Depuis le début de la guerre en mars 2011, le budget humanitaire suisse pour la région se monte à 105 millions. Plus...

La Suisse augmente son aide contre «Ebola»

Epidémie Neuf millions de francs doivent permettre de soutenir les activités déployées par des organisations partenaires de l'aide humanitaire suisse au Liberia, en Guinée et en Sierra Leone. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.