Passer au contenu principal

Les affaires secrètes de l'ex-boss de la Raiffeisen

La «SonntagsZeitung» révèle quelques chiffres sur l'ex-banquier star, qui fait l'objet d'une procédure pénale pour gestion déloyale.

Pierin Vincenz nie avoir agi illégalement.
Pierin Vincenz nie avoir agi illégalement.
Keystone

Les affaires secrètes de l'ancien patron de la Raiffeisen, Pierin Vincenz, lui ont rapporté quelque 4,7 millions de francs, révèle dimanche la SonntagsZeitung. Il devrait également toucher une indemnité de départ de 2,5 millions de francs.

Le président de la banque, Johannes Ruegg-Stürm, aurait en outre essayé de le faire engager comme consultant pendant cinq ans après son départ, avec 500'000 francs d'honoraires par an à la clé. Le conseil d'administration a toutefois refusé le mandat. Pierin Vincenz, qui fait l'objet d'une procédure pénale pour gestion déloyale, nie avoir agi illégalement.

Selon le SonntagsBlick, l'ex-chef de la Raiffeisen et son partenaire en affaires, Beat Stocker, tous deux placés en détention préventive, ont tenté dès le début d'empêcher la couverture médiatique sur les transactions controversées et menacé de répercussions juridiques.

Le site d'informations en ligne «Inside Paradeplatz» a, par exemple, été victime de nombreuses manœuvres juridiques, mais aucune plainte n'a été déposée à l'encontre de la plate-forme.

Développement suit.

(ats)

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.