Passer au contenu principal

Etats-UnisL'acquéreur de Clariant touché par Harvey

Le chimiste bâlois va être racheté par Huntsman, dont le siège se trouve à Houston, frappé par un important ouragan.

Des manifestants protestent contre Arkema qui n'a pas pu empêcher neuf conteneurs de produits chimiques, de prendre feu lorsque le site a été inondé après le passage de l'ouragan Harvey. (Lundi 4 septembre 2017)
Des manifestants protestent contre Arkema qui n'a pas pu empêcher neuf conteneurs de produits chimiques, de prendre feu lorsque le site a été inondé après le passage de l'ouragan Harvey. (Lundi 4 septembre 2017)
AFP
La Chambre des représentants américaine a adopté mercredi une première enveloppe d'urgence réclamée par le président Donald Trump. Dans un rare consensus, les élus ont débloqué un montant de 7,85 milliards de dollars pour les victimes de la tempête Harvey. (Mercredi 6 septembre 2017)
La Chambre des représentants américaine a adopté mercredi une première enveloppe d'urgence réclamée par le président Donald Trump. Dans un rare consensus, les élus ont débloqué un montant de 7,85 milliards de dollars pour les victimes de la tempête Harvey. (Mercredi 6 septembre 2017)
AFP
PORT ARTHUR, TX - AUGUST 30: Evacuees ride on a truck after they were driven from their homes by the flooding from Hurricane Harvey on August 30, 2017 in Port Arthur, Texas. Harvey, which made landfall north of Corpus Christi late Friday evening, is expected to dump upwards to 40 inches of rain in Texas over the next couple of days.   Joe Raedle/Getty Images/AFP
PORT ARTHUR, TX - AUGUST 30: Evacuees ride on a truck after they were driven from their homes by the flooding from Hurricane Harvey on August 30, 2017 in Port Arthur, Texas. Harvey, which made landfall north of Corpus Christi late Friday evening, is expected to dump upwards to 40 inches of rain in Texas over the next couple of days. Joe Raedle/Getty Images/AFP
AFP
1 / 102

Le groupe Huntsman, en passe de racheter le chimiste bâlois Clariant, a été affecté par le cyclone Harvey. Son siège se trouve en effet dans la métropole texane de Houston, sévèrement touchée par les intempéries.

Dans un communiqué diffusé dans la nuit de lundi à mardi, la multinationale américaine a annoncé l'arrêt de la production sur ses sites texans de Chocolate Bayou, Conroe, Dayton, Freeport, Houston et Port Neches. Par ailleurs, le siège global et le centre technologique de Woodlands ont également dû être fermés.

Pour les autres sites situés dans le Golfe du Mexique - Geismar en Louisiane et Pensacola en Floride - l'exploitation peut être poursuivie pour le moment, poursuit Huntsman. La production reprendra sur les sites à l'arrêt dès que les conditions météorologiques le permettront, et après que le groupe aura procédé aux contrôles techniques de sécurité nécessaires.

Panalpina suspend ses opérations

Le groupe bâlois de transport et logistique annonce mardi soir avoir suspendu jusqu'à nouvel avis ses activités à Houston au Texas. La tempête tropicale Harvey présente trop de risques.

L'entreprise précise que ses infrastructures demeurent pour l'heure sèches et que le courant électrique n'y a pas été coupé. Elle ajoute que tous ses collaborateurs sont en sécurité.

(ats)

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.