Vers un solide début d'année pour l'emploi

SuisseLes prévisions sont «encourageantes» pour le marché du travail l'an prochain, selon le baromètre Manpower.

Sur le marché de l'emploi, l'optimisme est particulièrement perceptible à Zurich. (Photo d'illustration)

Sur le marché de l'emploi, l'optimisme est particulièrement perceptible à Zurich. (Photo d'illustration)

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Les perspectives d'embauche sont positives pour le début de l'année prochaine en Suisse, selon le baromètre Manpower. La prévision d'emploi nationale s'inscrit à 2%, un pourcentage stable sur un an. La situation sera toutefois moins rose dans la région lémanique, a indiqué mardi la société de placement de personnel.

Si les prévisions sont «encourageantes», selon Leif Agnéus, directeur de Manpower Suisse, trouver les candidats est un «défi» dans un marché de l'emploi «tendu, où le taux de chômage se maintient à un faible niveau depuis plusieurs mois».

Optimisme zurichois

Dans cinq des sept régions analysées, les employeurs anticipent le maintien ou l'augmentation de leurs effectifs durant les trois premiers mois de 2019. L'optimisme est particulièrement perceptible à Zurich ( 14%), où les employeurs affichent leur prévision la plus élevée en plus de huit ans.

Par contre, les employeurs du Tessin (-5%) présentent une fois encore une prévision négative, un résultat à relativiser puisqu'il progresse par rapport au trimestre précédent. Dans la région lémanique (-2%) les perspectives d'emploi demeurent faibles, bien qu'en augmentation par rapport au trimestre précédent.

Les secteurs les plus confiants

Parmi les secteurs sondés, les employeurs du secteur électricité, gaz et eau ( 10%) se montrent les plus confiants avec des intentions de recrutement en hausse. Dans les activités financières, les assurances, l'immobilier et les services aux entreprises, les perspectives sont elles aussi au beau fixe ( 8%).

A l'inverse, la dynamique de recrutement devrait tourner au ralenti dans le secteur de l'hôtellerie et de la restauration (-10%).

Les grandes entreprises affichent le meilleur climat de recrutement ( 18%), suivies par les entreprises de taille moyenne ( 9%). La situation est plus difficile parmi les petites sociétés ( 3%) et les micro structures ( 1%). (ats/nxp)

Créé: 11.12.2018, 06h50

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Grève des jeunes pour le climat
Plus...