Vaduz classe une plainte pour blanchiment visant Yves Bouvier

Marché de l'artL'enquête avait été ouverte le 9 juillet. Elle était liée à l'affaire Rybolovlev, mais également à des Picasso volés et à un faux Ernst.

A Vaduz, le Ministère public du Liechtenstein a écarté les soupçons qui pesaient sur le marchand d'art genevois.

A Vaduz, le Ministère public du Liechtenstein a écarté les soupçons qui pesaient sur le marchand d'art genevois. Image: DR

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Un front de moins pour les avocats au service du marchand d’art Yves Bouvier. Le ministère public du Liechtenstein vient de classer la procédure pour blanchiment d’argent visant depuis cet été celui qui dirige par ailleurs Natural Lecoultre, la société d’entreposage d’œuvres d’art.

La collection Rybolovlev indirectement concernée

Ces accusations formaient l’un des innombrables effets collatéraux de la guerre judiciaire menée au notable genevois par l’entourage du milliardaire Dmitri Rybolovlev.

Installé à Monaco, le Russe accuse Yves Bouvier de lui avoir systématiquement surfacturé 38 toiles de maître réunies pour son compte durant une décennie, afin de l’aider à constituer une collection unique faite d’œuvres de Picasso, de Gauguin ou Lautrec. Montant supposé de la fraude? Un milliard d’euros. Yves Bouvier conteste ces accusations. Un bras de fer toujours en cours oppose les deux parties devant la justice monégasque.

Retour à Vaduz. A la fin du printemps, ces soupçons monégasques conduisent la banque LGT à sonner l’alerte. Cette dernière s’occupe en effet des paiements de deux sociétés-écrans utilisées par Yves Bouvier. Le 9 juillet, la police financière liechtensteinoise demande d’autant plus l’ouverture d’une enquête, qu’elle vient de recevoir une autre alerte d’Interpol, trois jours plus tôt.

Selon les autorités, on ne saurait exclure qu'une des sociétés «ait reçu des fonds provenant de la vente des œuvres d’arts concernées» par trois infractions. Celle des chefs-d’œuvre de Dmitri Rybolovlev. Mais également celle de deux Picasso, que la descendante de l’épouse de l’artiste assure s’être fait voler. Mais encore celle d’un pseudo Max Ernst – en réalité une invention de Beltracchi, le roi des faussaires.

Finalement ces soupçons ont été écartés cet automne à la suite d’une série d’entretiens avec les avocats du Genevois. Le procureur a classé l’affaire le 1er décembre. (TDG)

Créé: 18.12.2015, 15h01

Articles en relation

Yves Bouvier: «Il a détruit ma réputation, je détruirai sa fortune»

Marché de l'art Accusé d’escroquerie par un ancien oligarque, le Genevois, principal utilisateur des Ports-francs, prépare la riposte. Plus...

«De nouvelles victimes ont saisi la justice»

Affaire Bouvier Le milliardaire russe qui poursuit pour escroquerie Yves Bouvier, le principal utilisateur des Ports Francs de Genève, porte de nouvelles accusations. Dmitri Rybolovlev rompt le silence dans «Le Parisien». Plus...

Yves Bouvier perd son combat judiciaire à Monaco

Marché de l'art Le Russe Rybolovlev accuse le Suisse d’avoir surfacturé la valeur de 37 œuvres d’art. L’oligarque n'aurait pas de connivences avec la justice monégasque. Plus...

La guerre des prétoires démarre dans l’affaire Bouvier-Rybolovlev

Marché de l’art La Cour d’appel de Monaco examinait hier une tentative d’annulation de toute la procédure. Récit d’un combat. Plus...

Après Singapour, Hongkong lève les séquestres sur les biens d’Yves Bouvier

Affaire des Ports Francs La mesure avait été exigée par l’ex oligarque accusant l’homme d’affaires genevois d’escroquerie dans la vente de toiles de maîtres. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Grève des travailleurs du bâtiment
Plus...