«Une guerre commerciale avec l'UE est peu probable»

Etats-Unis-Union européennePlus que quelques jours avant que l’administration Trump annonce la couleur sur les importations de voitures européennes

Samy Chaar, chef économiste auprès de la Banque Lombard Odier & Cie SA, à Genève.

Samy Chaar, chef économiste auprès de la Banque Lombard Odier & Cie SA, à Genève. Image: Yvain Genevey

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

L’administration américaine va-t-elle imposer une hausse des droits de douane aux voitures européennes de 2,5 à 10%? cela constituerait une nouvelle escalade dans la guerre commerciale. Peu probable selon Samy Chaar, chef économiste auprès de la Banque Lombard Odier & Cie SA, à Genève. Interview.

Chine-États-Unis-UE: A-t-on une visibilité pour l’avenir, notamment sur la croissance?

Malheureusement, l’activité économique et financière dépend beaucoup des pourparlers entre États-Unis et Chine. La sensibilité des variables économiques et des bénéfices des sociétés au commerce mondial est très forte. La situation est donc binaire. Soit un accord est trouvé à court terme ce qui permettra le redémarrage du commerce mondial et de l’activité manufacturière – la croissance mondiale se maintiendrait alors à un niveau convenable. Soit l’incertitude va persister et toute perspective de reprise sera repoussée à plus tard. La croissance mondiale devra alors être revue à la baisse.

En février dernier, vous aviez écrit dans une note qu’une guerre commerciale avec l’Europe était peu probable. Le pensez-vous?

Oui effectivement, nous étions et restons davantage inquiets des risques d’une tension persistante entre États-Unis et Chine. L’Europe est un partenaire commercial traditionnel des États-Unis et un allié. Trump fait face à une opposition importante au Congrès lorsqu’il bouscule ses partenaires les plus proches. En revanche, les Américains sont unis dans leur volonté de contenir les Chinois afin de préserver leur hégémonie. Il peut donc y avoir des tensions, des menaces et des représailles mineures entre Américains et Européens, mais notre sentiment est qu’une guerre commerciale étendue avec l’Europe est peu probable. Il y a donc un poids deux mesures dans l’approche américaine. La confrontation avec ses partenaires traditionnels finit généralement par rentrer dans l’ordre (Europe, Canada, Mexique, Corée et Japon), alors que celle avec la Chine semble avoir beaucoup plus d’enjeux, avec un potentiel de dérapage plus important.

Si les voitures européennes devaient être surtaxées de 25%, quelles seraient les conséquences pour l’UE, l’Allemagne surtout? Et quelles mesures de rétorsion l’UE peut-elle appliquer?

Dans ce cas de figure (qui nous paraît moins probable), les conséquences seraient très lourdes, et pas seulement pour l’Europe; les voitures japonaises et sud-coréennes pourraient être les prochaines visées. Le volume de voitures européennes (allemandes ou italiennes) exportées aux États-Unis est important et l’Europe n’a que peu de moyens de réponse. L’économie allemande ferait face à un vent contraire dont elle aurait du mal à se protéger. (TDG)

Créé: 15.05.2019, 15h44

Articles en relation

Le couperet va tomber pour l'automobile européenne

Guerre commerciale Dès ce week-end, les VW, les Fiat ou les Renault pourraient coûter un quart de plus aux États-Unis. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.