Un nouveau forum d’innovations s’installe en Suisse

InterviewInovation Forum ouvre son antenne suisse à Lausanne

Manuel Frankhauser, président de l'Innovation Forum en Suisse.

Manuel Frankhauser, président de l'Innovation Forum en Suisse. Image: DR

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Mardi soir, au Rolex Learning Center de l’Ecole polytechnique fédérale de Lausanne (EPFL), les quelque 300 convives invités à la première conférence organisée en Suisse par le réseau international Innovation Forum débattront du rôle de l’innovation pour lutter contre les grandes catastrophes qui menacent l’humanité (guerre nucléaire, réchauffement climatique, pandémie…). Cette manifestation marquera l’arrivée en Suisse de ce mouvement bénévole lancé à Cambridge en 2012 par des étudiants et qui, sous la forme d’une organisation à but non lucratif, se répand depuis à travers le monde. Manuel Fankhauser, président de l’antenne helvétique créée il y a quatre mois, détaille les objectifs et les défis d’un tel forum.

En quoi ce forum est différent de ce que propose la fondation TED depuis trente ans?

TED est essentiellement une plate-forme d’échanges d’idées et de partages d’expériences. L’Innovation Forum ressemble plus à un réseau mettant en relation des chercheurs et autres développeurs d’idées avec ceux qui vont leur permettre d’arriver sur le marché, à l’exemple des Business Angels et des sociétés d’investisseurs en capital-risque. Notre objectif est de faire le lien entre les mondes académique, politique et industriel.

Cette idée de connecter investisseurs et créateurs de start-up n’est pas neuve…

A la différence de ce qui se fait déjà, nous fournissons un accès à un réseau international. Malgré la jeunesse de notre organisation, nous estimons déjà pouvoir atteindre quelque 100 000 personnes dans le monde, et ce nombre ne cesse de croître. A terme, notre vision pour l’avenir est double. Nous souhaitons non seulement apporter aux start-up les aides étrangères dont elles pourraient avoir besoin, mais également leur ouvrir les portes des marchés où leurs produits pourraient trouver preneur.

Un tel projet peut-il être porté par des seuls bénévoles?

Pour une plate-forme comme la nôtre qui se veut neutre, le bénévolat est une force. A Cambridge, des fonds sont toutefois en train d’être cherchés pour mettre en place une structure centrale gérée par des personnes salariées. Leur fonction consistera à s’occuper de l’administratif de l’organisation, mais également d’établir une ligne politique à suivre par toutes les antennes dans le monde

Qui finance votre événement ce soir à l’EPFL?

Nous avons reçu le soutien de plusieurs partenaires tels que Novartis ou VentureLab (ndlr: organisme d’aide aux start-up).

Pourquoi lancer cette antenne à Lausanne, plutôt qu’à Zurich ou Genève?

Il est clair que ces deux dernières villes, et même d’autres en Suisse, peuvent nous intéresser. Lausanne était la plus séduisante du point de vue du nombre géographiquement très dense d’institutions reconnues (EPFL, ECAL, UNIL, IMD…).

Genève intéresse donc aussi votre Forum?

Il est clair que cette ville, connue également pour avoir des centres de recherche très innovants, n’échappe pas à notre attention. Dans un avenir proche nous espérons pouvoir compter les institutions du bout du lac, telles que le Campus Biotech ou l’UNIGE, comme des partenaires au Forum.

La votation du 9 février «Contre l’immigration de masse» a-t-elle eu un effet?

Cette problématique ne s’est pas posée. Maintenant, suivant l’évolution politique de ce dossier, la donne pourrait effectivement évoluer de manière négative. (TDG)

Créé: 09.03.2015, 21h08

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Un mondial avec la meilleure équipe suisse de tous les temps
Plus...