Sergio Ermotti veut une Suisse plus compétitive

BanquesLe directeur général d'UBS s'est exprimé dans plusieurs journaux suisses. Il demande notamment que le gouvernement renonce à des impôts, voire en supprime.

Le directeur général d'UBS Sergio Ermotti demande à ce que la Confédération veille à «maintenir des coûts à un faible niveau pour les entreprises suisses».

Le directeur général d'UBS Sergio Ermotti demande à ce que la Confédération veille à «maintenir des coûts à un faible niveau pour les entreprises suisses». Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

La Suisse doit agir et s'adapter si elle veut que son économie se maintienne «dans le peloton de tête de la concurrence internationale», souligne Sergio Ermotti. Le patron d'UBS propose des mesures immédiates en vue d'améliorer la compétitivité mise «en péril» de la place financière helvétique.

Il faut «s'adapter à la nouvelle donne», sans «perdre de temps», écrit le directeur général du numéro un bancaire helvétique dans un billet publié dans Le Temps, le Tages-Anzeiger, le Bund et Le Corriere del Ticino. Il appelle Conseil fédéral et Parlement à «assumer leurs responsabilités» et à ne pas se préoccuper «uniquement des prochaines élections».

De vieilles revendications

Le gouvernement «doit communiquer avec clarté qu'il a identifié les problèmes et a la ferme intention de prendre une série de mesures», détaille M. Ermotti. Par ailleurs, «les réglementations existantes doivent faire l'objet d'un examen systématique sous l'angle des effets secondaires négatifs pour l'économie, et celles qui en comportent doivent être abolies», poursuit-il.

La compétitivité doit aussi être assurée sur le long terme au niveau fiscal, souligne le patron d'UBS. Ce qui implique notamment, en plus de rejeter l'initiative sur l'imposition des successions, «de renoncer à de nouveaux impôts tels que celui sur les gains en capital» et de supprimer le droit de timbre défavorable pour la place financière.

Maintenir les bilatérales

Sergio Ermotti défend aussi la préservation des accords bilatéraux avec l'UE, qui permettent à la Suisse d'accéder durablement au marché européen. Il prône en outre une ouverture à «d'autres grands partenaires commerciaux», évoquant la signature d'un accord de libre-échange avec les États-Unis.

Finalement, «l’État doit systématiquement veiller à maintenir des coûts à un faible niveau pour les entreprises suisses», fait valoir le directeur général. Mieux vaut, à la place de programmes de relance conjoncturelle «aux résultats de toute manière incertains», investir «dans les infrastructures, par exemple dans le secteur touristique, pour en renforcer durablement la compétitivité».

UBS a dégagé un bénéfice net attribuable aux actionnaires de 3,6 milliards de francs au terme de l'exercice 2014, en progrès de 12,6% sur un an, à la faveur de crédits d'impôts. Le numéro un bancaire helvétique dit attendre un impact de l'appréciation du franc sur sa rentabilité mais n'envisage pas de nouvelles mesures d'économies. (smk/ats/nxp)

Créé: 18.02.2015, 07h39

Articles en relation

Des banques suisses vont disparaître, selon Ermotti

UBS Le directeur général d'UBS se réfère à une étude selon laquelle les petites et moyennes banques suisses vont souffrir prochainement. Plus...

Trois ex-dirigeants d'UBS Suisse visés par un mandat d'arrêt

Fraude fiscale Des juges français inculpent (mettent en examen) la banque suisse pour blanchiment aggravé de fraude fiscale. Plus...

UBS table sur une légère dévaluation du franc

Pronostics L'abandon par la Banque nationale suisse du taux plancher devrait nettement freiner l'économie suisse estime la banque. Plus...

UBS étoffe ses profits mais attend un impact du franc fort

Banques UBS a dégagé un bénéfice net attribuable aux actionnaires de 3,6 milliards de francs au terme de l'exercice 2014, en progrès de 12,6% sur un an, à la faveur de crédits d'impôts. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Suisse: il fera beaucoup plus chaud et sec en 2050
Plus...