Ryanair met fin à la petite valise gratuite

TransportLa compagnie a annoncé que tous ses passagers devraient payer, à partir du 1er novembre, pour pouvoir emporter un petit bagage à bord.

Image: Archives/Photo d'illustration/Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Jusqu'à présent, ses passagers pouvaient emporter avec eux gratuitement une petite valise ainsi qu'un petit sac supplémentaire. Mais la compagnie à bas coût a expliqué dans un communiqué publié jeudi soir que ses clients devraient dorénavant payer un embarquement «prioritaire», facturé 6 euros par voyage et par personne, pour avoir le droit d'emporter une petite valise en cabine.

Les passagers qui ne payeront pas cet embarquement prioritaire pourront sinon faire enregistrer leur petite valise en soute, mais cela sera aussi payant, à hauteur de 8 euros par bagage au moment de la réservation.

Dorénavant, les passagers ne pourront emmener gratuitement qu'un petit sac, comme un sac à main ou un petit sac à dos pouvant être placé sous le siège.

L'entreprise irlandaise a expliqué vouloir ainsi réduire les délais à l'embarquement. Depuis quelques mois, la compagnie prenait à la porte d'embarquement une partie des petites valises que les passagers prévoyaient d'emmener en cabine et les transportait gratuitement en soute - Ryanair expliquant ne pas avoir assez de place pour prendre toutes les petites valises dans la cabine.

Mais cette politique «qui a conduit à l'étiquetage de jusqu'à 120 valises gratuitement aux portes d'embarquement a conduit à des retards de 25 minutes environ», a expliqué la compagnie.

Fin du «Getting Better»

Pour mettre fin à ce problème, elle prévient qu'à partir du mois de novembre, «il n'y aura plus d'étiquetage gratuit des bagages à la porte d'embarquement». Concrètement, cela signifie que les passagers devront avoir payé préalablement soit pour un embarquement prioritaire, soit pour un bagage en soute.

Ryanair autorisait les passagers à emmener une petite valise et un petit sac gratuitement depuis 2013 et le lancement de sa politique «Always Getting Better». Ce programme d'amélioration du service visait à rendre plus aimable une compagnie jusque-là connue pour la rudesse de ses conditions de voyage.

Cette politique a connu du succès et contribué à doper le trafic de Ryanair, devenue depuis la première compagnie aérienne en terme de passagers transportés.

L'entreprise est confrontée cependant à une fronde sociale inédite de son personnel depuis l'an passé et a entrepris de négocier avec des syndicats pour répondre à une partie des demandes d'amélioration des conditions de travail, ce qui va lui occasionner des coûts supplémentaires. (ats/nxp)

Créé: 24.08.2018, 11h55

Articles en relation

Ryanair: les pilotes entament 5 jours de grève

Transport aérien La première grève simultanées des pilotes de Ryanair touchera cinq pays. Plus de 55.000 passagers seront affectés par près de 400 annulations de vols. Plus...

Un tribunal autorise la grève de pilotes de Ryanair

Pays-Bas La compagnie aérienne Ryanair avait déposé un recours pour empêcher ses pilotes néerlandais de participer à une grève européenne vendredi. Plus...

Ryanair: Allemands et Néerlandais aussi en grève

Aviation Après l'Irlande, la Suède et la Belgique, le mouvement de grève est rejoint par les pilotes allemands et néerlandais. Plus...

Ryanair va réduire de 20% sa flotte à Dublin

Aviation Devant la baisse de réservations, la low-cost irlandaise va réduire sa flotte. Quelque 300 personnes pourraient perdre leur emploi. Plus...

Hôtesses et stewards de Ryanair en grève mercredi

Transport aérien Le débrayage, qui s'observera mercredi et jeudi en Espagne, Belgique, Italie et au Portugal, a déjà provoqué l'annulation de 600 vols. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

La révolte des gilets jaunes
Plus...