Prostitution et drogue élèvent le PIB en Espagne

StatistiqueEn comptant les transactions liées à la drogue et la prostitution, l'Espagne a élevé son produit intérieur brut de près de 10 milliards d'euros.

Les transactions commerciales illégales ont augmenté de plusieurs milliards d'euros le PIB espagnol.

Les transactions commerciales illégales ont augmenté de plusieurs milliards d'euros le PIB espagnol. Image: (photo d'illustration)/Reuters

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le trafic de drogue et la prostitution ont augmenté de près de 10 milliards d'euros (environ 12 milliards de francs) le produit intérieur brut (PIB) de l'Espagne en 2010, selon les statistiques révisées jeudi 25 septembre en fonction de nouvelles normes européennes.

Pour 2013, le PIB a été révisé en hausse de 2,56%, à 1081 milliards d'euros mais l'Institut national de la statistique (INE) ne précise pas la part représentée par les activités criminelles.

Or, elle est difficile à évaluer puisque le nouveau calcul tient également compte des dépenses dans les secteurs de recherche et développement ainsi que militaire, en application de nouvelles normes internationales.

Transactions librement consenties?

Pour 2010, seule année pour laquelle l'Ine accepte de fournir des chiffres «à titre exceptionnel», les activités illégales ont représenté 0,87% du PIB, soit 9,4 milliards d'euros.

Parmi elles, la prostitution a compté pour 0,35% de l'activité du pays soit 3,783 milliards d'euros et le trafic de drogue pour 5,405 milliards d'euros (0,5% du PIB).

Eurostat, institut européen de la statistique, a donné jusqu'au 1er septembre aux Etats membres pour intégrer les activités illégales créatrices de richesses (trafic de drogue, prostitution) dans les statistiques nationales, estimant qu'il s'agit de transactions commerciales consenties librement.

Ces normes ont créé la polémique dans plusieurs pays. La France a notamment refusé de tenir compte de la prostitution estimant qu'elle n'était pas «une activité commerciale librement consentie». La Suède, où «l'achat de services sexuels» est un délit, a affirmé ne pas avoir d'ajustement à faire.

Harmoniser les méthodes

En Espagne, «il n'y a eu aucun problème, ni technique ni d'un autre ordre au sein du gouvernement, puisqu'il s'agit simplement d'appliquer une décision d'Eurostat qui a été prise pour harmoniser les méthodes de calcul», a affirmé une source au sein du ministère de l'Economie.

L'Italie a publié lundi un PIB révisé pour 2013 en hausse de 3,8% en tenant compte des nouvelles normes et la Grande-Bretagne a estimé que les revenus des activités illégales pourraient atteindre 12,3 milliards d'euros, un peu moins de 1% du PIB de 2013.

La semaine dernière, l'institut de statistique italien Istat a remporté à New York un prix «Anti-Nobel d'économie» destiné à récompenser des chercheurs qui «font d'abord rire les gens, puis les font réfléchir».

(afp/nxp)

Créé: 25.09.2014, 14h10

Articles en relation

La drogue et la prostitution pourraient doper le PIB

Italie Les revenus estimés provenant du trafic de drogue et de la prostitution seront intégrés l'an prochain, en vertu de nouvelles règles européennes, dans le calcul du PIB de la Botte. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Brexit: Theresa May à Bruxelles
Plus...