«Pas de connectée chez Longines – tu peux pas tout faire !»

HorlogerieLégende du secteur, Walter von Känel vit sa 48e Foire de Bâle. Dans un style fleuri, le patron de Longines évoque ses affaires et son refus de la montre connectée.

Walter von Känel vit sa 48e Foire de Bâle

Walter von Känel vit sa 48e Foire de Bâle Image: KEYSTONE

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

«J’ai l’air malade ?» Dès les salutations, le ton est donné. Le colonel von Känel répond du tac au tac lorsqu’on lui demande comment il va. La réponse coule de source : à 75 ans bien sonnés, les sourcils toujours en pagaille et l’énergie intacte, le patron de Longines tient fermement la barre de son navire sis à Saint-Imier. Son chantier actuel ? Restructurer la marque aux Etats-Unis, marché compliqué où elle est «faible». «Ça prendra deux ans», dit-il, confiant.

La connexion attendra

Pour le reste, tout va bien, assure-t-il : l’année 2017 commence bien. Et la marque au sablier ailé, forte de son milliard et demi de francs de chiffre d’affaires et de ses 1,4 millions de pièces produites chaque année, continue de dominer le segment des montres entre 1500 et 3000 francs.

Elle lance un nouveau modèle à quartz de haute précision, résistant au champ magnétique. Mais pas trace de montre connectée. « Tant que je serai là, pas de connectée chez Longines, tonne le chef. Je reste dans ma ligne. Tu peux pas tout faire ! »

«Notre territoire c'est la Chine»

Walter von Känel vit sa 48e Foire de Bâle – devenue Baselworld. Autant dire que la crise actuelle de l’horlogerie ne lui fait pas peur. « En 2008, nous n’avions pas été touchés, parce que nous ne sommes pas forts aux Etats-Unis. Notre territoire, c’est la Chine. »

Justement, la crise n’est-elle pas d’abord liée à la baisse du marché chinois ? « Nous n’y avons rien perdu. La Chine doit être comprise dans son ensemble, avec Hongkong, Macao, les touristes qui viennent en Suisse. Hongkong revient tranquillement, Macao va bien, et les touristes chinois reviennent en Suisse. Il n’y a que Taïwan qui est un désastre, parce qu’après les déclarations indépendantistes de la présidente, Beijing a fermé le robinet des visas. Et en Thaïlande, le deuil national a plombé le marché. »

Le quartz toujours plus présent

Longines fait la moitié de ses ventes dans le segment 1500-3000 francs, un gros tiers dans celui entre 700 et 1500 francs, et 15% au-delà de 3000 francs. Huit montres sur dix sont mues par un mouvement à quartz. « Cette proportion va augmenter, prédit Walter von Känel. Nous sortons un nouveau modèle VHP (ndlr : pour very high precision), héritier de notre tradition de précision au 100e de seconde. »

Elle est dotée d’un mécanisme de défense contre le champ magnétique, qui bloque l’aiguille des secondes sous l’influence du magnétisme, puis la fait rattraper le temps perdu. Autre caractéristique : une batterie d’une durée de vie de 5 ans. Une montre au-dessous de 1000 francs à laquelle le patron prédit un bel avenir.

Une distribution très connectée

Comme l’ensemble de la gamme Longines, elle sera aussi commercialisée sur Internet. «Nous ouvrons un grand magasin en ligne avec l’accord des détaillants, il leur sert de 'benchmark', de régulation du marché. » Walter von Känel estime qu’il faut vivre avec les ventes parallèles – « mais je n’ai pas de m… dans mes stocks ! ».

Il ajoute que la contrefaçon est la rançon du succès. « Mais depuis que la Chine a adhéré à l’OMC, les choses ont changé. Nous devons repérer les ateliers qui contrefont nos composants ou nos montres, mais une fois qu’ils sont dénoncés, les autorités chinoises procèdent à des descentes de police très efficaces. »

La marque de Mikaela Shiffrin

Pour maintenir la notoriété de la marque, Longines va continuer une politique d’ambassadeurs « locaux », de personnalités différentes pour qu’elles soient connues en Chine, en Inde, en Europe, en Amérique.

Et avec fierté, alors qu’il insiste sur l’attachement de sa marque au ski alpin, Walter von Känel rappelle : « On a signé Mikaela Shiffrin lorsqu’elle a gagné la course juniors que nous avions mise sur pied ! »

Créé: 23.03.2017, 16h52

Articles en relation

A Bâle, des horlogers en quête de reprise

Focus Baselworld, la plus importante foire horlogère au monde ouvre ses portes. La branche se trouve confrontée à des défis économiques et technologiques cruciaux. Plus...

Trois horlogers suisses face à la crise

Baselworld 2016 Zenith, Louis Erard et Edox expliquent leur stratégie pour affronter des temps difficiles. Plus...

Les horlogers suisses ont des états d’âme qui font tic-tac

Baselworld Baselworld ouvre ses portes dans le doute sur le plan économique, mais pas sur l’avenir des montres mécaniques Plus...

La rédaction sur Twitter

Restez informé et soyez à jour. Suivez-nous sur le site de microblogage

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Les Genevois se ruent sur les masques
Plus...