Nouvelles sanctions américaines contre l'Iran

Crise du nucléaire iranienCette fois, Washington a décidé de cibler le secteur du bâtiment, crucial pour les Gardiens de la révolution iraniens.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Les États-Unis ont annoncé jeudi un renforcement ciblé de leurs sanctions contre l'Iran. Ils visent désormais aussi le secteur du bâtiment que Washington a déclaré lié aux Gardiens de la révolution, l'armée idéologique de la République islamique d'Iran.

Le chef de la diplomatie américaine Mike Pompeo «poursuit les restrictions à l'encontre du programme nucléaire du régime iranien», a déclaré dans un communiqué la porte-parole du département d'État américain.

«Empêcher l'Iran d'acquérir des matériaux stratégiques»

Deux séries de décisions entraînant des sanctions ont été annoncées: «l'une identifiant le secteur du bâtiment iranien comme étant contrôlé directement et indirectement par les gardiens de la révolution islamique» et l'autre liant des matériaux jugés stratégiques aux «programmes nucléaire, balistique ou militaire» de Téhéran.

Avec ces décisions, les États-Unis auront la possibilité «d'empêcher l'Iran d'acquérir des matériaux stratégiques pour les Gardiens de la révolution, son secteur du bâtiment et ses programmes de prolifération», poursuit le communiqué.

L'objectif affiché est de retarder ou de compliquer la volonté supposée de l'Iran de se réarmer ou de reconsolider son secteur nucléaire. Washington s'est unilatéralement retiré en 2018 de l'accord international encadrant le programme nucléaire iranien et a rétabli de lourdes mesures coercitives contre l'économie iranienne. (ats/nxp)

Créé: 01.11.2019, 03h47

Galerie photo

La crise du nucléaire iranien en images

La crise du nucléaire iranien en images Donald Trump a annoncé le retrait des Etats-Unis de l'accord sur le nucléaire iranien. Les Européens devraient poursuivre leurs concertations pour sauver le compromis de 2015.

Articles en relation

Washington envoie des renforts en Arabie Saoudite

Attaque de drones Les États-Unis ont également durci les sanctions envers l'Iran, «les plus sévères jamais imposées à un pays». Plus...

Pompeo évoque «un acte de guerre» de l'Iran

Arabie saoudite Le secrétaire d'Etat américain, dépêché en Arabie saoudite, a qualifié l'attaque contre des infrastructures pétrolières du royaume d'«acte de guerre». Plus...

Pompeo pour une solution pacifique avec l'Iran

Attaques en Arabie Le secrétaire d'Etat américain, en visite aux Emirats arabes unis, a affirmé vouloir bâtir une coalition destinée à parvenir à la paix avec l'Iran. Plus...

Iran: Trump veut durcir les sanctions

Etats-Unis Mercredi, le président américain a déclaré sur Twitter qu'il allait hausser le ton envers l'Iran. Plus...

Un ministère américain cloue au sol ses drones chinois

Le ministère américain de l'Intérieur a interdit de vol ses drones fabriqués en Chine ou avec des composants chinois, des appareils soupçonnés par Washington d'être un risque pour la sécurité nationale. Le ministre David Bernhardt «réexamine le programme de drones» du département et «a ordonné que les drones fabriqués en Chine ou avec des composants chinois soient cloués au sol», a expliqué jeudi un porte-parole dans un communiqué, sans préciser la raison de ce réexamen. Le ministère possède 810 drones, 786 fabriqués en Chine et 24 aux États-Unis avec des pièces chinoises. L'entreprise chinoise DJI est de loin numéro un dans cette technologie, avec 70% du marché mondial.

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Votation: faut-il taxer les chiens?
Plus...