Nestlé affiche un bénéfice net de 10,6 milliards de francs en 2012

AlimentationNestlé a annoncé avoir dégagé l’an dernier un bénéfice net en hausse de 11,6% à 10,6 à milliards de francs. Le chiffre d’affaires du groupe alimentaire vaudois a lui augmenté de 10,2% à 92,2 milliards.

Le siège du géant vaudois à Vevey.

Le siège du géant vaudois à Vevey. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Nestlé a réalisé un solide exercice l’an dernier, en ligne avec les attentes du marché. Le groupe alimentaire vaudois a dégagé un bénéfice net en hausse de 11,6% à 10,6 milliards de francs, pour un chiffre d’affaires en augmentation de 10,2% à 92,2 milliards.

En ce qui concerne les ventes, la croissance organique affiche un taux de 5,9%, a indiqué jeudi la multinationale veveysanne. Le coefficient se décompose en une croissance interne réelle de 3,1% et des adaptations de prix de 2,8%.

Après des années d’impact négatif, les taux de change ont apporté en 2012 un effet positif de 1,7%, reflétant le léger affaiblissement du franc. Les acquisitions, nettes de cessions, ont pour leur part contribué à hauteur de 2,6%. Au final, le chiffre d’affaires a donc gagné 10,2%.

«Bonne performance»

Au niveau opérationnel, Nestlé a généré un résultat en progression de 11,8% par rapport à l’exercice précédent à 14 milliards de francs. Cité dans le communiqué, le directeur général Paul Bulcke, parle d’une «bonne performance générale» en évoquant l’année écoulée.

Dans le détail, le chiffre d’affaires (catégories et régions confondues) réalisé en Asie, Océanie et Afrique présente globalement la plus forte hausse organique (+10,3%). Les Amériques présentent un taux de +5,9%, alors que l’Europe se limite à +2,4%.

Au final, les pays émergents ont une nouvelle fois généré les taux de croissance organique les plus élevés, avec +11% (à 39,3 milliards de francs, soit près de 43% des ventes totales) contre 2,5% «seulement» pour les marchés développés.

Renforcer la nutrition

Nestlé a engagé des mesures pour renforcer sa position dans la nutrition, la santé et le bien-être, un créneau sur lequel il mise plus que jamais et où il se définit comme leader incontesté. L’idée consiste à rendre les produits «plus sains et plus savoureux».

L’objectif passe par la recherche et le développement, le groupe noue des partenariats avec des organismes actifs dans la lutte contre les maladies non transmissibles. Le secteur Nutrition a réalisé en 2012 un chiffre d’affaires de 7,9 milliards de francs (+6,7% organiquement).

Nestlé Waters a généré des ventes de 7,2 milliards de francs (+6,4%). La zone Amériques a constitué un chiffre d’affaires de 28,9 milliards, tandis que l’Europe se situait à 15,4 milliards et l’Asie- Océanie-Afrique à 18,9 milliards.

Départ d’André Kudelski

Dans le domaine très disputé des capsules de café, en lien avec les droits touchant à la propriété intellectuelle, Nespresso a réalisé une croissance à deux chiffres. Nestlé n’articule cependant pas de montants dans son communiqué.

En considérant les ventes par produits, les boissons liquides et en poudre se taillent la part du lion avec 20 milliards de francs (+8,9%). Le trio de tête comprend les produits laitiers et les glaces avec 18,6 milliards (+5,7%) ainsi que les plats préparés et les produits pour cuisiner avec 14,4 milliards (+1,4%).

Fidèle à ses objectifs, le groupe dit une nouvelle fois ambitionner un taux de croissance organique compris entre 5 et 6% en 2013, une fourchette qui constitue le modèle Nestlé. L’environnement, à l’instar de 2012, restera toutefois «tout aussi difficile» cette année, avertit le numéro un mondial de l’alimentation.

Les actionnaires se voient quant à eux proposer un dividende relevé de 10 centimes au titre de l’exercice 2012 à 2,05 francs par action. Par ailleurs, André Kudelski ne sollicitera pas de nouveau mandat d’administrateur lors de l’assemblée générale du 4 avril. L’industriel vaudois aura siégé durant douze ans au conseil. (ats/nxp)

Créé: 14.02.2013, 07h37

Salaire en hausse pour le patron Paul Bulcke

Le directeur général de Nestlé, Paul Bulcke, a perçu l’an dernier une rémunération totale en légère hausse. Le Belge a ainsi touché 9,97 millions de francs, contre 9,8 millions en 2011. La composante fixe a constitué une part de 24,1%, en hausse de 3,4 points.

Le salaire de base de Paul Bulcke a atteint 2,375 millions de francs, contre 2 millions précédemment, a indiqué jeudi le groupe alimentaire vaudois en publiant son rapport sur les rémunérations 2012. Le solde de son traitement consiste en des bonus versés en liquide (223’035 francs) et en actions.

Président du conseil d’administration, Peter Brabeck (68 ans) a gagné 6,97 millions de francs l’an passé, un montant inchangé par rapport à 2011, dont toujours 1,6 million en espèces.

André Kudelski, administrateur depuis douze ans, sur le départ, a lui touché un peu plus de 364’000 francs, dont 205’000 francs en cash.

Articles en relation

Nestlé s’offre un centre ludique à 55 millions à Vevey

Patrimoine La multinationale va rénover ses bâtiments historiques pour les ouvrir au public dès 2016, année de ses 150 ans. Plus...

La justice vaudoise condamne Nestlé et Securitas

Espionnage Le Tribunal civil de Lausanne juge Nestlé et Securitas coupables d'avoir espionné des membres de l'organisation altermondialiste Attac. Les deux sociétés sont condamnées à payer de 3000 francs par personne pour réparation morale. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Suisse: il fera beaucoup plus chaud et sec en 2050
Plus...