Nasdaq: une start-up genevoise lève des millions

SantéObsEva a levé environ 97 millions de francs sur l'indice new-yorkais des valeurs technologiques.

Ernest Loumaye.

Ernest Loumaye. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Près de cent millions de francs. C'est ce qu'a réussi à lever la start-up genevoise active dans la pharma ObsEva, a affirmé son patron Ernest Loumaye, dans un entretien au quotidien «Le Temps». Ce montant doit permettre d'avancer jusqu'à début 2019 dans la recherche contre des pathologies qui touchent les femmes. Et 90 millions avaient déjà été reçus de fonds externes. L'entreprise prévoit de se maintenir dans la région genevoise.

Quatre collaborateurs supplémentaires doivent venir étoffer le dispositif d'une trentaine de personnes sur ce site. Une dizaine de personnes supplémentaires seront, elles, par ailleurs actives dès juin aux Etats-Unis.

Parmi les recherches, un traitement contre les fibromes doit entrer en phase clinique 3. Le même, qui permet de réduire le taux d’œstrogènes, se trouve en phase 2b pour l'endométriose, maladie gynécologique qui provoque des douleurs et un risque d'infertilité.

10% en souffrent

«Environ une patiente sur dix souffre d'endométriose», dit M. Loumaye. Plusieurs millions de femmes sont confrontées à des problèmes de fibrome aux Etats-Unis. Le patron ne souhaite pas commenter les données sur un chiffre d'affaires possible sur l'endométriose. La start-up est active pour deux autres traitements. L'un va entrer en phase clinique 3 en Europe auprès de près de 800 femmes. Le second est lui actuellement en phase 1.

Des fonds supplémentaires seront levés si ces approches cliniques sont bonnes, affirme également M. Loumaye. Il veut «amener des médicaments sur le marché». Parmi le dispositif, il devra établir en 2018 si l'entreprise va vendre le traitement, conclure un accord avec une pharma, être rachetée par un groupe ou va lever des fonds supplémentaires. (ats/nxp)

Créé: 08.03.2017, 09h41

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

L'accord sur le Brexit divise le gouvernement britannique
Plus...