Les prix des logements ont bondi en 2019

SuisseLa faiblesse des taux d'intérêt en Suisse a dopé la demande qui s'est traduite par une envolée des prix des logements en 2019. La tendance devrait se maintenir pour l'année en cours.

Genève fait partie des trois cantons qui ont enregistré le plus grand nombre de demandes de permis de construire.

Genève fait partie des trois cantons qui ont enregistré le plus grand nombre de demandes de permis de construire. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Les prix des logements se sont envolés l'année dernière à des niveaux inédits depuis cinq ans, les tarifs pour les maisons et les appartements ayant progressé d'environ 2%. Cette tendance a principalement été portée par les faiblesse des taux d'intérêt.

«Les prix à l'achat des logements ont augmenté le plus fortement dans les régions urbaines à l'économie dynamique», ont souligné jeudi les économistes d'UBS dans leur étude Real Estate Focus 2020.

Les plus importantes flambées des prix ont ainsi été observées dans les centres urbains de Zurich, Bienne, Fribourg, Lausanne et Genève, mais aussi dans certaines régions du Valais et de l'Engadine.

Parallèlement, le taux de vacance - la part de logements inoccupés sur l'ensemble du parc locatif - a poursuivi sa croissance, progressant de 1 point de pourcentage sur un an à 1,7%. En 2013, ce taux se situait encore à seulement 1%.

Logements vides

La rareté de l'offre devrait soutenir les prix cette année et ces derniers devraient afficher une «légère augmentation», a pronostiqué Claudio Saputelli, responsable du secteur immobilier auprès de la division Gestion de fortune d'UBS.

En milieu urbain, les achats d'investisseurs à des fins de location et la demande en résidences secondaires assèchent le marché, de l'aveu de la banque aux trois clés. Alors que les tarifs pour les appartements en propriété devraient rester stables en 2020, ils devraient augmenter de 0,5% pour les maisons individuelles.

Malgré 70'000 appartements vides en 2019, les investisseurs sont toujours avides de ce type de placement. En 2019, quelque 44'000 logements ont ainsi été autorisés à la construction. Ce chiffre est cependant en baisse de 14% par rapport à 2018. Zurich, Genève et Lucerne ont enregistré le plus grand nombre de demandes de permis de construire.

La suroffre pèse cependant sur les revenus locatifs, notamment à Soleure et au Tessin, et donc sur les projections de rentabilité des immeubles. «Dans ces régions, chaque appartement ne rapporte, en moyenne, pas de revenus pendant un mois sur douze», a souligné le groupe bancaire zurichois. Ce dernier anticipe pour cette année une baisse de 1% des loyers.

Situation difficile pour les bureaux et le commerce

Dans le segment des bureaux et des surfaces commerciales, la situation demeure difficile, surtout en périphérie. Pour UBS, «la croissance de l'emploi recule et des perspectives économiques moins favorables pèsent sur la demande en surfaces de bureaux».

Concernant les bureaux, une récente étude de la société de conseils immobiliers Jones Lang LaSalle (JLL) avait relevé que leur surface cumulée avait augmenté en 2019 de 58'000 m2 à un total de 765'000 m2 dans toute la Suisse.

Les surfaces commerciales font quant à elles face à la pression des magasins en ligne. Le e-commerce devrait progresser cette année d'environ 10% pour la troisième année consécutive, alors que le commerce traditionnel devrait enregistrer «au mieux» une stagnation des recettes.

Malgré cette situation défavorable, le parc de surfaces commerciales augmente, «car de nombreux magasins continuent d'apparaître dans le cadre de projets mixtes», a noté UBS. S'ajoute à cela la construction de nouveaux centres commerciaux, dont quatre d'une surface supérieure à 5000 m2 seront inaugurés d'ici l'année prochaine dans les cantons de Genève et Vaud.

Dans l'immédiat, l'offre excédentaire n'a pas eu d'impact sur les loyers de ce type d'immobilier. «Les loyers sont en moyenne encore trop élevés et une baisse est inévitable», a averti M. Saputelli. Pour cette année, UBS table sur des loyers en repli de 0,5% pour les surfaces de bureaux et l'immobilier commercial. (ats/nxp)

Créé: 23.01.2020, 12h55

Articles en relation

«Logements abordables»: vers un «oui»

Votations 9 février Plus de deux tiers des Suisses se disent en faveur de l'initiative de l'ASLOCA. La loi anti-homophobe maintient aussi une confortable avance. Plus...

Scrutin du 9 février 2020: qu'avez-vous voté et pourquoi?

Sondage Les citoyens se prononcent sur l'initiative pour «Davantage de logements abordables» et sur la «discrimination en raison de l'orientation sexuelle». Donnez-nous votre avis! Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Les PV diminuent depuis que les policiers doivent y écrire leur nom
Plus...