«Les marchés semblent se dégonfler presque naturellement»

FinanceLes Bourses ont abandonné passablement de terrain ces derniers jours. La chute pourrait s'avérer brutale.

Le vent des marchés financiers a tourné ces derniers jours. Après une période de records, les Bourses plongent.

Le vent des marchés financiers a tourné ces derniers jours. Après une période de records, les Bourses plongent. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Les marchés financiers plongent. Des États-Unis à l’Europe en passant par les pays émergents, la trajectoire des actions inquiètent les investisseurs. Pourtant l’Amérique boursière volait encore récemment de record en record. Mais le vent a tourné ces derniers jours. Résultat, le Nasdaq des valeurs technologiques a perdu 7% sur un mois, l’Euro Stoxx 50 a abandonné 3% et les indices chinois et suisses 4%. Faut-il craindre un krach? La réponse d’Alessandro Mauceri, CEO auprès du gérant indépendant Memento à Genève.

Faut-il s’attendre à un effondrement des marchés actions de type «octobre noir»?
Ce ne serait pas vraiment une surprise. Cela fait trois ans que l’on s’attend à une profonde correction sur les États-Unis, qui n’est jamais venue. Le principal risque vient du marché américain, sur lequel les valorisations des entreprises sont très élevées. Le prix des actions par rapport à la valeur comptable des entreprises est deux fois plus élevé aux États-Unis qu’en Europe.

Qu’est-ce qui a déclenché le récent vent de panique?
Il n’y a pas eu de réel catalyseur. À l’inverse des crises financières précédentes, déclenchées par l’explosion aux États-Unis des bulles hypothécaire en 2008 et technologique en 2000, les marchés semblent se dégonfler presque naturellement.

Quels sont les éléments qui vous inquiètent?
La nature des investissements réalisés ces dernières années est troublante. Les banques et les investisseurs ont massivement acheté des actions, au travers de fonds passifs répliquant les indices, avec les liquidités créées par les banques centrales pour soutenir l’économie mondiale.

Vous voyez un problème à cela?
Oui. Par essence, ces achats indiciels se font sans distinction des sociétés qui composent les indices, ce qui crée de dangereuses inefficiences. Et comme les sommes investies au travers de fonds passifs ETF se chiffrent en trilliards de dollars, déboucler les positions reviendrait à vendre l’ensemble des Bourses de manière massive. Jamais aucun marché financier n’a connu une telle situation.

De combien peuvent baisser les Bourses depuis les niveaux actuels?
Aux États-Unis, un recul d’environ 30% depuis les niveaux actuels ne serait pas surprenant. L’Europe devrait mieux tenir car les valorisations sont beaucoup plus attractives. Mais personne ne sait vraiment jusqu’où pourraient plonger les actions en cas de krach.

La guerre commerciale entre les États-Unis et la Chine est-elle un phénomène déstabilisant pour les marchés?
À ce stade pas encore, car la guerre commerciale n’est pas encore totale et n’a pas vraiment affecté la croissance jusque-là. Mais le retour à un système avec des barrières protectionnistes ralentirait à coup sûr la croissance mondiale en freinant les échanges, ce qui pèserait sur les résultats des entreprises. Le moment est donc assez délicat. (TDG)

Créé: 11.10.2018, 14h57

Articles en relation

Le SMI maltraité dans le sillage de Wall Street

Finance La Bourse suisse a ouvert en baisse sensible jeudi, dans le sillage de la chute des indices américains la veille à Wall Street. Plus...

Jeudi noir en vue à la Bourse de Zurich

Finances Les marchés asiatiques ont nettement reculé après le plongeon de Wall Street la veille. La Bourse suisse n'échappera pas à la tendance négative Plus...

Le plongeon de Wall Street inquiète les Bourses

Finance Les places asiatiques piquent du nez après que Wall Street a pris un bouillon suite à la hausse des taux d'intérêt par la Fed. Plus...

La rédaction sur Twitter

Restez informé et soyez à jour. Suivez-nous sur le site de microblogage

La rédaction sur Twitter

Restez informé et soyez à jour. Suivez-nous sur le site de microblogage

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Amherd, première femme à la tête de l'armée suisse
Plus...