Les exportations vers l'Allemagne fléchissent

SuisseMalgré le ralentissement, une nette majorité des entreprises sondées qualifient toujours de «bonne» la marche des affaires.

La pénurie de main d'oeuvre inquiète les entreprises des deux côtés du Rhin.

La pénurie de main d'oeuvre inquiète les entreprises des deux côtés du Rhin. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

La croissance des exportations suisses vers l'Allemagne, principal partenaire commercial du pays, ralentit depuis le début de l'année. Elle s'est montée à 1,4% en janvier et à 0,8% en février, tandis que le volume d'échanges avait augmenté encore de 4,6% sur 2018, annonce mercredi la Chambre de commerce Allemagne-Suisse.

Malgré ce ralentissement, une nette majorité des entreprises sondées par la Chambre de commerce qualifient toujours de «bonne» la marche des affaires. L'Allemagne reste de loin le principal client. Avec une part de 18,5% dans les exportations helvétiques et de 27,1% pour les importations, le géant d'outre-Rhin permet des échanges commerciaux aussi importants que ceux entretenus avec la France, l'Italie et la Chine réunies.

L'an dernier, les flux ont atteint un total de 97,8 milliards de francs. Cependant, outre le recul enregistré sur les deux premiers mois de 2019, la suite de l'année devrait être moins favorable, en raison des dernières prévisions de croissance très modérées (0,8%) de l'économie allemande.

Une situation toujours favorable

Le sondage auprès des membres de la Chambre de commerce indique que deux tiers des entreprises concernées, en Suisse et en Allemagne, estiment favorable la situation actuelle, tandis qu'un tiers la juge satisfaisante. Les attentes en termes de ventes ne laissent pas craindre une récession. Environ quatre sociétés sur dix prévoient une hausse du chiffre d'affaires lors des douze prochains mois. Un peu plus de la moitié cependant anticipent une stagnation de leurs exportations.

Interrogées sur leurs préoccupations majeures pour les prochains mois, les entreprises suisses citent, comme risque majeur, les relations entre la Confédération et l'Union européenne (UE). Quatre sociétés d'exportation jugent important l'accord-cadre actuellement en négociations. Suivent, comme préoccupations prioritaires, la pénurie de main d'oeuvre et la «force du franc». Les entreprises allemandes de leur côté placent le manque de personnel qualifié en tête de leurs soucis, suivi par les prix des matières premières. (ats/nxp)

Créé: 03.04.2019, 11h44

Articles en relation

Le Brexit booste les exportations horlogères

Suisse Les marques horlogères ont visiblement envoyé des montres au Royaume-Uni pour constituer des stocks avant le Brexit. Plus...

Niveau record pour les exportations en février

Suisse Les principaux secteurs ont contribué au développement favorable des exportations suisses au mois de février. Plus...

Matériel de guerre: les exportations ont la forme

Suisse Les principales exportations de matériel de guerre ont concerné la livraison de véhicules blindés à roues vers le Danemark et vers la Roumanie. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Le Cycle genevois toujours aussi inégalitaire
Plus...