Les coûts des catastrophes au plus haut en 2017

MondeLe total des dommages assurés a atteint 144 milliards de dollars, contre 56 milliards un an plus tôt. La saison des ouragans outre-Atlantique explique cette envolée.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Le niveau des pertes assurées a atteint un plus haut historique en 2017, en raison des catastrophes naturelles et humaines. Celles-ci ont atteint mondialement 144 milliards de dollars (136,3 milliards de francs).

La saison des ouragans a provoqué des coûts élevés encore jamais égalés. Swiss Re s'attend à ce que ce genre d'évènements génèrent des dommages encore plus importants à l'avenir, a souligné l'assureur zurichois mardi dans son étude Sigma.

En 2016, le montant des pertes assurées a atteint 56 milliards, ce qui correspond, ajusté de l'inflation, à la valeur moyenne au cours des dix dernières années.

Les dommages économiques liés aux catastrophes se sont portés à 337 milliards de dollars l'année dernière, soit presque le double par rapport à l'année précédente, ce qui correspond à un trou de couverture de 193 milliards, précise Swiss Re.

Plus de 11'000 personnes ont perdu la vie au cours de catastrophes ou sont encore portées disparues. Ce chiffre est l'une des valeurs les plus faibles enregistrées au cours des dernières années.

Violents ouragans

Les ouragans Harvey, Irma et Maria ont pesé à eux seuls pour des pertes assurées de 92 milliards de dollars, soit 0,5% du produit intérieur brut (PIB) des Etats-Unis. Avec 32 milliards, l'ouragan Maria est celui qui a causé les pertes assurées les plus élevées. La saison des ouragans 2017 a été la deuxième plus coûteuse de l'histoire, après l'année 2005 et l'ouragan Katrina à La Nouvelle-Orléans.

Les feux de forêts ont également eu un impact significatif, notamment en Californie. Swiss Re estime les pertes assurées à 14 milliards, un plus haut. De plus, plusieurs inondations ont affecté de grandes villes en 2017, à l'instar de Houston ou de Mumbai.

Swiss Re souligne que les risques d'ouragans restent élevés sur l'Atlantique et pourraient provoquer des coûts importants. L'urbanisation croissante, notamment dans les régions côtières, accroît les risques, tout comme le réchauffement climatique. (ats/nxp)

Créé: 10.04.2018, 13h01

Galerie photo

Le Texas dévasté par l'Ouragan Harvey

Le Texas dévasté par l'Ouragan Harvey L'ouragan Harvey a touché terre vendredi 25 août 2017, provoquant des inondations dévastatrices.

Articles en relation

Swiss Re plombée par les catastrophes naturelles

Economie Le bénéfice net de la société de réassurance zurichoise affiche 310 millions de francs. C'est nettement moins qu'en 2016. Plus...

Un nouveau système pour prévenir les catastrophes

Météo Une équipe de chercheurs japonais allie les données envoyées par un satellite à un superordinateur pour améliorer le suivi des événements météorologiques. Plus...

Le coût des catastrophes naturelles a bondi en 2017

Monde Les catastrophes qui se sont abattues sur les Etats-Unis, pays qui disposent d'assurances, ont concentré la moitié de l'ensemble des dégâts constatés. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.