Les Français sont écartés de certains emplois

PolémiqueDes recruteurs suisses boudent les Français, jugés paresseux et arrogants, au mépris de l'accord de libre-échange signé avec l'Union européenne, a rapporté le Le Matin Dimanche.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Pour éviter de recruter des transfrontaliers ou des candidats vivant en France, certaines annonces comportent la mention «Suisse et résidence Suisse» parmi leurs critères de sélection, ajoute-t-il.

Le journal prend en exemple un poste proposé sur l'internet dans une banque genevoise pour un collaborateur dont la mission consiste notamment à ouvrir et fermer des comptes de clients.

«Les patrons craignent d'engager des Falciani ou des Condamin-Gerbier en puissance», fait valoir le Matin Dimanche.

Ces pratiques ne touchent toutefois pas exclusivement le secteur bancaire. Le Matin Dimanche cite ainsi une PME active dans le secteur de la construction qui écarte les Français après plusieurs mauvaises expériences.

Les Français embauchés étaient souvent malades le lundi et le vendredi, se plaint la responsable du recrutement, qui fustige leur attitude revancharde et revendicatrice.

«Il y a toujours un problème. Alors que les Espagnols et les Portugais, ça n'a vraiment rien à voir», a-t-elle déclaré sous couvert de l'anonymat.

Des discriminations illégales

Les cabinets de recrutement interrogés disent cependant se conformer aux exigences de certaines entreprises en exigeant que les candidats soient Suisses ou résident en Suisse.

Ces discriminations à l'embauche sont pourtant illégales, rappelle le Matin Dimanche, la Suisse ayant signé en 1999 un accord de libre circulation avec l'Union Européenne qui entérine le principe de l'égalité de traitement entre les ressortissants de l'Union et les Suisses.

Pour écarter les CV des Français, les entreprises peuvent cependant jouer sur les critères de recrutement, en demandant par exemple un excellent niveau d'allemand même lorsque la langue n'est pas nécessaire pour le poste. Elles peuvent également invoquer les quotas à l'immigration, récemment réinstitués.

(afp/nxp)

Créé: 28.07.2013, 11h24

Sondage

Embauche: faut-il privilégier les travailleurs locaux?







Articles en relation

Détenu à Berne, «PCG» refuse d'être aidé par la France

Evasion fiscale Pierre Condamin-Gerbier, en détention préventive depuis le 5 juillet, a refusé de bénéficier de l'aide consulaire proposée par la France. Par ailleurs, il n'aurait aucun droit de visite depuis 14 jours. Plus...

Des parlementaires se mobilisent pour Condamin-Gerbier

France Plusieurs parlementaires de différentes couleurs politiques sont montés au front en faveur des lanceurs d'alerte, et en particulier de l’ex- banquier Pierre Condamin-Gerbier arrêté en Suisse. Plus...

«La Suisse se comporte comme un Etat voyou»

Affaire Condamin-Gerbier Le député souverainiste Nicolas Dupont-Aignan a considéré mardi que la Suisse, pour préserver ses relations avec la France, devrait cesser «de se comporter comme un Etat voyou». Plus...

Les 5 milliards des Français de la liste Falciani

Evasion fiscale Les 3000 Français de la liste transmise par Hervé Falciani au fisc auraient cumulé 5 milliards de francs sur les comptes HSBC. Plus...

Falciani a rencontré le Ministère public de la Confédération

Affaire Falciani Le Ministère public de la Confédération a rencontré en février 2012 l'ex-informaticien de la banque HSBC accusé du vol et de la livraison aux autorités françaises de fichiers bancaires. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Schneider-Ammann s'en va
Plus...