Le magnat Rybolovlev inculpé à Monaco

Guerre des tableauxLe milliardaire ressort libre d'une garde à vue liée à des soupçons de corruption. Ce nouvel épisode du conflit qui l'oppose au marchand d'art genevois Yves Bouvier fait écho à une autre enquête pour corruption, récemment classée à Genève.

Le propriétaire de l’AS Monaco, Dmitri Rybolovlev, a été entendu mardi et mercredi par la police monégasque.

Le propriétaire de l’AS Monaco, Dmitri Rybolovlev, a été entendu mardi et mercredi par la police monégasque. Image: REUTERS

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Série noire pour le magnat russe propriétaire de l'ASM. Et pas seulement parce que son club de football monégasque, étrillé mardi soir 4-0 face à Bruges est éliminé de la Ligue de Champions.

Depuis quatre ans, Dmitri Rybolovlev mène, de Monaco, une guerre médiatico-judiciaire sans merci contre l’influent marchand d’art genevois Yves Bouvier, l’accusant de l’avoir escroqué durant des années à hauteur de plus de 1 milliard de francs sur la fourniture d’une quarantaine de toiles de maître. Mais le milliardaire bascule à présent du statut de plaignant à celui de mis en cause. Origine de ce retournement? Un an d’enquête monégasque portant notamment sur des soupçons de «corruption» et de «trafic d’influence», en lien avec cette guerre des tableaux.

Inculpations en rafales

Tout s’est précipité en l’espace de quarante-huit heures. Après avoir vu sa résidence historique de la Belle Époque perquisitionnée, le magnat russe a été entendu mardi et mercredi dans les locaux de la police monégasque. Révélée par «Le Monde», cette garde à vue s’est soldée mercredi en fin d’après-midi par l’inculpation du milliardaire, aux côtés de quatre autres personnes: sa principale conseillère juridique, Tetiana Bersheda, l’ancien ministre de la Justice monégasque Philippe Narmino ainsi que l'épouse et le fils l’épouse de ce dernier. Il y a un an, Dmitri Rybolovlev avait déjà été inculpé de «complicité d'atteinte à la vie privée» dans le cadre de ce volet de la spectaculaire affaire l'opposant à Yves Bouvier.

Citant la procureure générale de Monaco, le quotidien «Nice Matin» a indiqué mercredi en début de soirée, que Dmitri Rybolovlev a été remis en liberté – avec interdiction de rencontrer les autres personnes impliquées dans le dossier – tout comme son avocate. Selon la magistrate, des perquisitions devaient encore être menées «jusqu’à tard dans la soirée».

Écho à la décision genevoise

Origine de tout l’épisode? Le téléphone portable de Tetiana Bersheda. Saisis l’an dernier par la police monégasque dans le cadre de l’enquête sur l’affaire des tableaux – avant de rapidement «fuiter» –, l’ensemble des SMS envoyés par cette avocate suisse avaient mis en lumière les relations tissées par le clan Rybolovlev avec les autorités judiciaires monégasques. Le procureur en charge de l'affaire a donc décidé de frapper très fort: «Nice Matin» indiquait mercredi que «la quasi-totalité de l’appareil judiciaire monégasque, jusqu’au plus haut niveau», avait aussi été placé en garde à vue.

«il ne s'agit en aucun cas de charges justifiant d’un procès»

Dans l'entourage du milliardaire on évoquait mercredi une convocation prévue «de longue date». Quelques heures après son inculpation, ses avocats à Monaco, Me Temime et Giaccardi, ont insisté dans un bref communiqué qu'il ne s'agissait «en aucun cas de charges justifiant d’un procès, et encore moins de preuves pouvant conduire à une condamnation». Cet épisode monégasque fait écho à une autre enquête sur des soupçons de corruption de magistrats ayant visé le magnat et son avocate à Genève, initiée à la suite d’une dénonciation de leur adversaire Yves Bouvier et qui vient d'être refermée. Après plus d'un an d'enquête, l’affaire a finalement été classée sans suite – mais en des termes extrêmement sévères – par le Ministère public genevois, le 5 septembre dernier.

Bouvier en embuscade

Retour aux tableaux. Ironiquement, Dmitri Rybolovlev connaît le sort réservé à son fournisseur de tableaux, Yves Bouvier, dont l'arrestation devant l'immeuble de la Belle Epoque et la mise en garde à vue à Monaco, fin février 2015, devait déclencher toute l’affaire. «Nous n’aurons aucun mal à démontrer qu’Yves Bouvier, qui est inculpé pour une gigantesque escroquerie, continue de bénéficier d’un traitement judiciaire qui est loin d’être défavorable à Monaco, au contraire», avaient déjà rappelé mardi soir les défenseurs du magnat alors entendu par la police.

«L'affaire Bouvier arrive à son épilogue»

«Si M. Rybolovlev, comme il l’affirme, était réellement victime d’une escroquerie qu’il pouvait établir, comment expliquer alors les soupçons qui pèsent désormais sur lui? Ce sera aux autorités judiciaires concernées d’y répondre», réagit Me David Bitton, l’avocat du marchand d’art genevois.

Ce dernier estime que toute l’affaire «arrive à son épilogue» et que c’est «au tour de Dmitri Rybolovlev et de son entourage de rendre des comptes». Le camp Bouvier se prépare à déployer «dans les prochaines semaines» une contre-attaque judiciaire afin, selon ses mots, de «laver l’honneur de M. Bouvier» et d’obtenir «des dédommagements pour les dégâts économiques considérables causés par cette affaire». Des dommages revendiqués qui pourraient se chiffrer en centaines de millions de francs. (TDG)

Créé: 07.11.2018, 19h24

Articles en relation

Rybolovlev a bien envisagé de corrompre des juges

Justice L’ordonnance de classement du Ministère public de Genève accrédite des faits dénoncés par le marchand d’art Yves Bouvier. Plus...

Dmitri Rybolovlev est blanchi à Genève

Tentative de corruption Yves Bouvier a accusé le propriétaire de l’AS Monaco à l’avoir poussé à corrompre des juges genevois dans l’affaire de son divorce à 4 milliards de francs. Le parquet genevois vient de classer l’affaire. Plus...

Le divorce du siècle hante l’affaire Bouvier

Économie La séparation de l’oligarque Rybolovlev aurait joué un rôle clef dans la constitution de sa fabuleuse collection – et dans la fraude qui l’aurait entourée. Plus...

Encore un magnat russe pris au piège du marché de l’art à Genève

Ventes de toiles de maîtres Un marchand d’art est accusé de fraude par le milliardaire dont il a constitué une collection à plus de 600 millions de francs. C’est la deuxième affaire du genre en trois ans. Plus...

Sotheby’s fait tout pour échapper à l’affaire Bouvier

Enquête L’oligarque accuse la maison d’enchères de complicité avec le marchand d’art. Ce nouveau front dépend des tribunaux genevois. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Aéroport: un vol toutes les 87 secondes en 2030
Plus...