Le Black Friday affole les compteurs

Commerce de détailDe plus en plus d'enseignes suisses vont proposer des promotions vendredi, une mode venue des Etats-Unis.

Image: Archive/photo d'illustration/Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le Black Friday, journée de promotion venue des Etats-Unis, connaît un engouement de plus en plus marqué en Suisse. Davantage d'enseignes comptent y participer cette année et certaines espèrent enregistrer des recettes records.

Digitec Galaxus notamment s'attend à ce que le Black Friday représente le jour le plus important en termes de recettes engrangées sur l'année, avant la journée promotionnelle du Cyber Monday qui suit juste après.

«Nous anticipons une hausse des recettes par rapport à l'année dernière lors de ces deux jours», a déclaré à AWP un porte-parole de la filiale de Migros, sans donner plus de détail.

L'entreprise a prévu pour chacun de ces deux jours environ 100 offres «imbattables» sur Digitec et Galaxus qui seront dévoilées à minuit. «Nous avons acheté ces produits spécialement pour ces deux jours», a indiqué le responsable.

Les grands magasins Manor pour leur part organisent leurs offres promotionnelles autour du «vendredi noir» sur trois jours de mercredi à vendredi avec des rabais allant jusqu'à 30% pour différentes sortes de produits, dont les aliments.

«Ce concept de promotions fonctionne et a d'ores et déjà fait ses preuves en 2015, 2016 et 2017 en ce qui concerne Manor», a fait remarquer une porte-parole des magasins figurant parmi les premiers à avoir essayé ce concept en Suisse.

L'enseigne détenue par Maus Frères se félicite notamment d'un «beau succès» dans les magasins en 2017 malgré une concurrence accrue. Sans dévoiler de chiffres précis, la porte-parole souligne toutefois que «le Black Friday marque le début d'une forte activité de Noël qui vaut la peine pour les deux parties, tant pour les clients que du point de vue commercial pour Manor.»

Malgré une progression de l'e-commerce, «les achats se font plutôt dans les magasins», a tenu à préciser le groupe.

Hausse des participants

«Black Friday devient de plus en plus important et cette année il y aura de nouvelles entreprises qui y prendront part», a relevé la spécialiste du commerce de détail de Deloitte Suisse, Karine Szegedi. Plusieurs milliers de magasins devraient y participer, estime pour sa part Jérôme Amoudruz, le co-fondateur de swiss.blackfriday, une plateforme dédiée à la vente événementielle du vendredi noir en Suisse.

L'experte de Deloitte estime que les recettes auparavant dégagées par les magasins en décembre sont désormais enregistrées en novembre, en raison des rabais liés à Black Friday, Cyber Monday et Singles Day, célébré le 11 novembre.

Cette dernière thèse ne se vérifie cependant pas pour Digitec Galaxus. «Décembre demeure le mois le plus important au niveau des ventes malgré l'importance croissante de Black Friday et Cyber Monday», a confié à AWP le porte-parole de la filiale de Migros.

Pour Manor, les mois de novembre et décembre sont très importants en termes de ventes et représentent jusqu'à 30% des ventes annuelles, selon la porte-parole.

L'e-commerce en forte progression

Même si environ 90% du chiffre d'affaires du secteur du commerce de détail en Suisse est dégagé dans les magasins, l'e-commerce profite aussi de ces journées promotionnelles, a mis en exergue Mme Szegedi.

Selon des prévisions compilées par la start-up swiss.blackfriday en collaboration avec l'association Net Comm Suisse, les consommateurs suisses dépenseront sur les sites en ligne helvétiques et étrangers près de 350 millions de francs durant la semaine du Black Friday avec un pic le vendredi à 120 millions et 30 millions le Cyber Monday. Cela représente une croissance des ventes de l'ordre de 30% par rapport à 2017.

«Cette année, la demande est plus forte et a commencé plus tôt, en comparaison avec l'édition 2017», selon M. Amoudruz.

Parmi les 2100 personnes interrogés lors de l'enquête, 34% pensent dépenser entre 100 et 300 francs tandis que presque 40% sont prêts à réaliser des emplettes de plus de 300 francs, selon les opportunités.

Les smartphones, téléviseurs, vêtements et chaussures sont à quant eux les produits les plus achetés. (ats/nxp)

Créé: 21.11.2018, 17h20

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Genève: les polices municipales pourraient disparaître
Plus...