La menace informatique préoccupe les entreprises

SuissePlus d'une entreprise sur deux en Suisse considère les attaques informatiques comme la première menace sur son activité.

Les risques informatiques inquiètent désormais davantage que ceux d'une interruption d'exploitation.

Les risques informatiques inquiètent désormais davantage que ceux d'une interruption d'exploitation. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Les risques liés à l'informatique représentent la principale préoccupation des entreprise suisses, selon une enquête d'Allianz. Pour la première fois depuis le premier sondage de l'assureur allemand, ce type de menace commerciale prend le dessus sur les interruptions d'exploitation.

En Suisse, plus d'une entreprise sur deux (57%) sur la soixantaine sondées dans le cadre du baromètre des risques d'Allianz considère les attaques informatiques comme la première menace sur son activité, indique mardi le géant allemand de l'assurance. Celle-ci devance les interruptions d'exploitation (56% des réponses).

Demande en «cyber assurances»

Les craintes portant sur les changements juridiques pour le secteur économique figurent en 3e position (34% des firmes sondées), un rang qui reflète notamment les inquiétudes face aux conflits commerciaux et le regain de protectionnisme.

Une autre nouvelle menace prend de l'ampleur dans les préoccupations des entreprises: celle liée aux rappels de produits, aux défauts de qualité ou de série. Plus d'une firme interrogée sur dix (11%) affirme prendre très au sérieux ce problème, lequel intègre le cercle des dix principaux risques pour les sociétés commerciales.

Allianz observe d'ailleurs une augmentation à deux chiffres de la demande en «cyber assurances» en Suisse, reflet aussi d'une hausse des sinistres d'origine informatique. «L'interdépendance croissante des réseaux économiques rend les entreprises plus vulnérables aux cyberattaques», note l'assureur, tout en soulignant que la couverture de ces menaces demeure un marché de niche.

Les risques informatiques en tête

A l'échelle mondiale, près de 39% des 2700 entreprises interrogées s'inquiètent désormais davantage des risques informatiques que de ceux d'une interruption d'exploitation (37%), lesquels occupaient la tête du classement depuis 2013. À l'époque, les cyber risques étaient placés loin derrière à la quinzième place (avec 6% des réponses).

Les craintes de changements juridiques pour le secteur économique (3e place avec 27%) et les répercussions du changement climatique (7e place avec 17%) enregistrent les plus fortes avancées. (ats/nxp)

Créé: 14.01.2020, 11h11

Articles en relation

La cybercriminalité inquiète toujours plus

Suisse Un «Cyber baromètre» révèle que 32% des Suisses interrogés s'inquiètent des menaces liées à l'utilisation d'internet. L'enquête montre aussi un manque de protection numérique. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Mort de Moubarak
Plus...