La crise de la zone euro est bientôt finie, estime Hollande

Optimisme Dans un entretien avec plusieurs journaux européens, le président français voit une sortie de crise imminente. Selon lui, la crainte de l'éclatement de la zone euro n'a plus lieu d'être.

François Hollande à propos des décisions prises au sommet des 28 et 29 juin: «Je veux que toutes ces questions soient réglées d'ici la fin de l'année.»

François Hollande à propos des décisions prises au sommet des 28 et 29 juin: «Je veux que toutes ces questions soient réglées d'ici la fin de l'année.» Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

François Hollande est optimiste. «Sur la sortie de crise de la zone euro, nous en sommes près, tout près», confie-t-il dans un entretien accordé à six journaux dont Le Monde.

Pour le président français, de bonnes décisions ont été prises au sommet des 28 et 29 juin. «Nous avons le devoir de les appliquer rapidement.» Il faut d'abord régler «définitivement» la situation de la Grèce qui «doit être assurée de rester dans la zone euro». Ensuite, les pays qui ont entrepris des réformes doivent pouvoir se financer à des taux raisonnables. Enfin, les États européens doivent établir une union bancaire.

«Réglées d’ici la fin de l’année»

«Je veux que toutes ces questions soient réglées d'ici la fin de l'année, réclame François Hollande. Nous pourrons alors engager le changement de nos modes de décision, et l'approfondissement de notre union. Ce sera le grand chantier au début de l'année 2013.»

En ce qui concerne la croissance, le président mise sur deux leviers. En premier, la confiance. Le Mécanisme européen de stabilité (MES) et la Banque centrale européenne (BCE) vont selon lui permettre de régler la situation en Grèce. Dès lors, les investisseurs reviendraient sur les marchés de la zone euro.

Second levier: «mettre en cohérence la politique économique européenne», expose François Hollande en citant notamment la taxe sur les transactions financières qui «va faire l’objet d’une coopération renforcée».

La zone euro n’éclatera pas

Le président français croit en «une Europe qui avance à plusieurs vitesses, avec des cercles différents». Pour lui, la monnaie unique appelle une nouvelle gouvernance. «Cette zone euro doit prendre une dimension politique.»

Il ajoute que «le pire – c’est-à-dire la crainte d’un éclatement de la zone euro, oui, est passé. Mais le meilleur n’est pas encore là. A nous de le construire.»

Créé: 17.10.2012, 16h19

Articles en relation

Sarkozy et Hollande à égalité si la France votait maintenant

Présidentielle française Si les Français devaient revoter maintenant pour l’élection présidentielle, Nicolas Sarkozy arriverait en tête au premier tour mais à égalité avec François Hollande au second. Plus...

François Hollande se pose en garant des libertés

Sommet de la Francophonie Une quinzaine de dirigeants se sont réunis à Kinshasa lors du 14e Sommet de la Francophonie. Image forte: François Hollande s'est gardé d'applaudir le discours du Congolais Joseph Kabila. Plus...

Hollande viendra en Suisse quand tout sera réglé

Visite d'Etat Les relations franco-suisses dans l'impasse? Loin de là. Des discussions sont planifiées. Mais le président Hollande ne viendra que lorsque la partie sera jouée. En 2014, par exemple, sous la présidence Burkhalter. Plus...

Les Français préfèreraient aujourd'hui Sarkozy

Un peu tard Les Français sont aujourd'hui plus nombreux à dire qu'ils préfèreraient avoir Nicolas Sarkozy comme président. Ce sondage paraît alors que la cote de popularité de François Hollande ne cesse de s'éroder. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Dons d'organes: le Conseil Fédéral veut le consentement des proches
Plus...