La banque centrale s'engage pour la stabilité

TurquieLa banque centrale se dit notamment prête à fournir «toutes les liquidités nécessaires aux banques».

La banque centrale de Turquie essaie de stabiliser sa devise.

La banque centrale de Turquie essaie de stabiliser sa devise.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

La banque centrale de Turquie a annoncé lundi qu'elle prendrait «toutes les mesures nécessaires» pour assurer la stabilité financière, alors que la livre turque s'écroule depuis plusieurs jours.

Elle a notamment affirmé qu'elle fournirait «toutes les liquidités nécessaires aux banques». La livre turque bat des records à la baisse ces derniers jours, sur fond de tensions avec Washington.

Ces annonces ont en partie permis d'enrayer les pertes enregistrées par la livre sur les marchés asiatiques: la devise turque s'échangeait à 6,65 contre un dollar peu après 06H00 GMT, après avoir atteint un plus bas historique à 7,2362 livres contre un dollar dimanche à 19H51 GMT. Elle avait perdu jusqu'à 16% de sa valeur face au dollar vendredi.

Le gendre du président, Berat Albayrak, à la tête du ministère des Finances, avait annoncé dimanche soir dans une interview au quotidien progouvernemental Hürriyet que les «mesures nécessaires» seraient prises lundi «pour soulager les marchés».

«La banque centrale surveillera de près la profondeur des marchés et les formations de prix, et prendra toutes les mesures nécessaires pour assurer la stabilité financière, si cela est jugé nécessaire», a ainsi déclaré la banque centrale dans un communiqué publié lundi matin.

Elle promet également de «fournir aux banques toutes les liquidités nécessaires». La banque a également révisé les taux de réserves obligatoires pour les banques, également dans le but d'éviter tout problème de liquidité.

La devise turque s'est effondrée la semaine dernière sur fond de crise diplomatique avec Washington et de défiance accrue des marchés envers la gestion économique de M. Erdogan.

Les tensions entre la Turquie et les Etats-Unis, qui ont pris des sanctions réciproques contre des responsables gouvernementaux, sont notamment liées au sort d'un pasteur américain, Andrew Brunson, détenu par Ankara. (afp/nxp)

Créé: 13.08.2018, 08h34

Articles en relation

La chute de la livre résulte d'un «complot politique»

Turquie Le président turc entend recourir à «de nouveaux marchés et alliés» pour faire face à la chute de sa monnaie, en pleine tension avec les Etats-Unis. Plus...

Erdogan jure de braver les «menaces» américaines

Turquie La tension monte entre Ankara et Trump. Le président turc a promis qu'il répondrait aux menaces de Washington sur le pasteur américain détenu en Turquie. Plus...

Erdogan dénonce une «guerre économique»

Turquie La livre turque a plongé après l'annonce de Donald Trump qui va doubler les droits de douane américains sur l'acier et l'aluminium en provenance du Bosphore. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Maudet s'oppose au budget 2020
Plus...