La France aurait falsifié les listes d'évadés fiscaux

IMPÔTS Le quotidien financier Agefi affirme sur son site que la France a falsifié les listes d'évadés fiscaux en Suisse livrées par l'ex-informaticien d'HSBC Hervé Falciani.

L'ex-informaticien de la banque HSBC Hervé Falciani.

L'ex-informaticien de la banque HSBC Hervé Falciani. Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Les autorités françaises ont falsifié les listes d'évadés fiscaux en Suisse livrées par l'ex-informaticien de la banque HSBC Hervé Falciani, en éliminant environ 3300 noms de clients français, affirme mardi le quotidien financier Agefi sur son site.

L'Agefi dit être «en mesure d'affirmer sans conditionnel que le contenu des listes a bien été modifié», «après avoir pu consulter un rapport de l'Office fédéral de la police».

Une liste de 3000 noms seulement

«Environ 3300 noms de clients français de HSBC Private Bank ont été éliminés», selon le site d'actualités financières qui rappelle que le 23 juillet 2012, le quotidien Le Monde avait suggéré que «la liste des évadés fiscaux de HSBC en Suisse aurait été falsifiée».

L'Agefi précise que «la liste comprenait 8993 noms. En retirant les doublons, il restait (selon Le Monde) 6313 personnes physiques ou morales». Or, souligne l'Agefi, «pendant l'été 2009, l'ancien ministre du Budget, Eric Woerth n'évoquait plus qu'une liste de 3000 noms d'exilés fiscaux».

«Le calcul est vite fait: environ 3300 noms de clients français de HSBC Private Bank ont été éliminés», estime le quotidien spécialisé qui évoque des «incohérences» mentionnées dans le rapport de l'Office fédéral de la police sur les copies des fichiers remises par la France à la Suisse début 2010.

Milliers d'évadés fiscaux dans le monde

L'ancien informaticien de la banque HSBC à Genève Hervé Falciani a révélé en 2008 des fichiers permettant de découvrir des milliers d'évadés fiscaux dans le monde, ce qui lui vaut d'être poursuivi en Suisse.

Deux premières condamnations, à huit et dix mois de prison avec sursis, ont été prononcées en France à la mi-décembre dans un dossier de fraude fiscale ouvert sur la foi des fichiers HSBC remis à la justice par Hervé Falciani.

(afp/nxp)

Créé: 21.01.2014, 22h04

Galerie photo

La liste Falciani

La liste Falciani La liste HSBC volée par Hervé Falciani et transmise aux autorités fiscales françaises a été analysée par l'administration hexagonale et révélée par "Le Monde".

Articles en relation

Hervé Falciani réclamait 1000 dollars par nom de client

Données bancaires L'ancien informaticien français de la banque HSBC Hervé Falciani recherché par la justice suisse demandait de l'argent pour chacun des noms de clients bancaires transmis. Plus...

La justice valide des poursuites basées sur le fichier HSBC

Fraude fiscale La justice française a confirmé la validité des poursuites engagées contre des fraudeurs sur la base du fichier dérobé par Hervé Falciani à la banque HSBC de Genève. Elle estime que ce fichier constitue un «moyen de preuve». Plus...

Falciani est prêt à négocier avec la justice suisse

Evasion fiscale Dans une interview sur la RTS et TV5 Monde, l'informaticien accusé d'avoir volé des données bancaires chez HSBC s'est dit prêt à négocier avec la Suisse mais veut être protégé. Plus...

Hervé Falciani a rencontré le Ministère public de la Confédération

Affaire Falciani L’ancien informaticien de la banque HSBC a rencontré en février 2012 le MPC à l’aéroport de Genève. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

L'affaire Maudet inquiète jusqu'à Berne
Plus...