La Fed sera «patiente» sur les taux d'intérêts

Etats-Unis Face aux «inquiétudes» des marchés, le patron de la Réserve fédérale US s'est dit prêt à ajuster la politique monétaire de la banque en cas de nécessité.

La Fed «sera patiente en évaluant comment l'économie évolue», a déclaré Jerome Powell.

La Fed «sera patiente en évaluant comment l'économie évolue», a déclaré Jerome Powell. Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le président de la Réserve fédérale américaine (Fed) Jerome Powell a affirmé vendredi que les données économiques restaient «sur une bonne dynamique» pour le début de l'année mais a assuré que la Banque centrale resterait «patiente» concernant ces taux d'intérêt.

«Pas sur une trajectoire pré-conçue»

Lors d'une conférence à Atlanta (Géorgie), M. Powell a affirmé que face à la modeste inflation et aux «inquiétudes» des marchés vis-à-vis d'un ralentissement, la Fed «sera patiente en évaluant comment l'économie évolue».

«La politique monétaire n'est pas sur une trajectoire pré-conçue», a-t-il ajouté alors que les projections moyennes de la Banque centrale prévoient pour l'instant deux hausses des taux d'un quart de point en 2019. Les taux d'intérêt au jour le jour se situent actuellement entre 2,25% et 2,50% après quatre hausses en 2018.

«Nous sommes toujours préparés à changer le cours de notre politique monétaire de façon significative si nécessaire», a-t-il ajouté.

M. Powell qui participait à une discussion avec ses prédécesseurs Janet Yellen et Ben Bernanke a insisté sur le fait que la Fed était prête «à ajuster sa politique (monétaire) rapidement et avec souplesse».

Ralentissement en Chine

Il a relevé que les données économiques récentes «restaient solides», soulignant les fortes créations d'emplois encore annoncées vendredi (312'000) pour décembre.

«Nous avons aussi des salaires qui continuent à augmenter graduellement ce qui est bienvenu et ce qui ne soulève pas d'inquiétude du côté de l'inflation», a encore indiqué M. Powell.

Il a néanmoins fait mention de la récente baisse de la croissance de l'industrie manufacturière qu'il attribue notamment à un ralentissement en Chine.

La Chine avec qui les Etats-Unis croisent le fer sur le front commercial à coup de tarifs douaniers «constitue une grande partie de l'histoire». «Les consommateurs chinois semblent ralentir (leurs dépenses) comme on l'a vu avec les nouvelles d'Apple», qui a révisé en baisse ses projections de revenus en raison de ventes moins bonnes que prévues en Chine. (ats/nxp)

Créé: 04.01.2019, 17h53

Jerome Powell affirme qu'il ne démissionnerait pas si Trump le demandait

Le patron de la Banque centrale américaine (Fed) a affirmé vendredi qu'il ne démissionnerait pas si Donald Trump, qui l'a publiquement et sévèrement critiqué, le lui demandait.

«Non», a lancé sans hésitation Jerome Powell quand on lui a demandé s'il donnerait sa démission si le président des Etats-Unis le lui demandait, lors d'une table-ronde qui se tient à Atlanta (Géorgie).

M. Powell a été l'objet de très nombreuses attaques de la part de Donald Trump qui lui reproche la hausse des taux d'intérêt décidée par la Fed. L'hôte de la Maison Blanche voit les relèvements monétaires comme une erreur risquant de réduire à néant sa politique économique, un avis partagé par de nombreux investisseurs et économistes.

Articles en relation

Trump persiste dans ses critiques contre la Fed

Etats-Unis Le président des Etats-Unis Donald Trump continue à blâmer la Banque centrale américaine (Fed) pour avoir augmenté les taux d'intérêts. Plus...

La Fed relève ses taux

Etats-Unis La Réserve fédérale américaine a annoncé une nouvelle fois une hausse de ses taux. Plus...

La BNS opte une nouvelle fois pour le statu quo

Suisse La Banque nationale suisse (BNS), qui maintient ses taux négatifs aussi bien pour les avoirs à vue que pour la marge de fluctuation du Libor, a toutefois revu à la baisse ses prévisions. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Grève des jeunes pour le climat
Plus...