La Chine et le Sénégal se rapprochent un peu plus

EconomieLes deux pays ont signé de nouveaux accords samedi, renforçant leurs liens économiques déjà importants.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

La Chine et le Sénégal ont signé samedi soir de nouveaux accords pour renforcer leurs liens économiques. Le président chinois Xi Jinping était en visite d'Etat à Dakar, une première à ce niveau en près de dix ans.

Arrivé samedi en fin d'après-midi à Dakar, le dirigeant chinois a été accueilli par son homologue sénégalais Macky Sall. Il s'agit de la première étape d'une tournée africaine qui doit mener Xi Jinping au Rwanda et en Afrique du Sud.

Les deux chefs d'Etat ont eu des entretiens sur «la coopération bilatérale, les relations sino-africaines et l'actualité internationale», a déclaré le président Sall, lors d'un point de presse commun avec son homologue chinois. Il a salué la Chine comme «une des grandes économies de l'ère moderne», un peuple dont «le parcours est un message d'espoir» montrant «que le sous-développement n'est pas une fatalité et que la bataille pour le progrès se gagne d'abord par un esprit combatif».

«Grand dynamisme»

«Chaque fois que je viens en Afrique, je peux mesurer le grand dynamisme de ce continent, promis à un avenir radieux», a indiqué le président chinois qui s'est dit «pleinement confiant en l'avenir de la coopération sino-africaine».

Les deux dirigeants avaient auparavant signé dix accords dans des domaines liés à la justice, la coopération économique et technique, les infrastructures, la valorisation du capital humain et l'aviation civile.

Le président chinois a eu droit à un accueil populaire à Dakar où de nombreuses artères étaient pavoisées aux couleurs des drapeaux des deux pays. Des dizaines de cars ayant servi au transport de partisans du président Sall pour cet accueil étaient stationnés près du palais présidentiel. M. Xi doit remettre dimanche à Macky Sall les clés d'une enceinte de lutte, le sport le plus populaire au Sénégal, construite par des entreprises chinoises.

2e partenaire du Sénégal

La Chine est le deuxième partenaire commercial du Sénégal, derrière la France, avec un volume d'échanges de deux milliards de dollars en 2016, incluant des projets d'infrastructure, selon des chiffres officiels sénégalais.

Les exportations du Sénégal vers la Chine se chiffraient à plus de 130 millions de francs suisses en 2017, les principaux produits exportés vers la Chine étant des minerais (zircon et titane) et les arachides. La Chine est le premier pays importateur d'arachides sénégalaises, dont les ventes ont atteint 45 milliards de FCFA (79,8 millions de francs suisses) en 2017 contre 24 milliards de FCFA (42,5 millions de francs suisses) en 2016.

La Chine est aussi le deuxième fournisseur du Sénégal après la France. Les importations de la Chine sont passées de 227 milliards FCFA en 2013 à 367 milliards FCFA en 2017. Cette évolution est expliquée par l'accroissement des importations des produits tels que les appareils de réception, les compteurs d'électricité et les matériaux de construction (tubes, tuyaux et matériel en fer).

Constructions en hausse

La hausse des importations des matériaux de construction est due à la présence des entreprises chinoises au Sénégal pour l'exécution des chantiers de l'Etat. De nombreuses infrastructures au Sénégal, dont des stades, des routes et autoroutes, un hôpital, un Grand-théâtre, une arène nationale de lutte et un musée des civilisations noires, ont été construites par la Chine.

Globalement, les financements accordés par la Chine au Sénégal depuis 2005, année du rétablissement des relations diplomatiques entre les deux pays, dépassent 2 milliards de francs. La visite de Xi Jinping, qui doit quitter dimanche le Sénégal, est la deuxième d'un dirigeant chinois dans ce pays après celle de Hu Jintao en février 2009. (ats/nxp)

Créé: 22.07.2018, 02h33

Articles en relation

Trump: «La Chine nous arnaque depuis longtemps»

Etats-Unis Le président américain Donald Trump s'est dit prêt vendredi à instaurer des taxes punitives sur tous les produits chinois importés par les Etats-Unis si nécessaire. Plus...

Pékin lève l'embargo sur le boeuf britannique

Chine-Angleterre La viande interdite depuis la crise de la vache folle pourrait désormais accéder au marché chinois. Plus...

Investissements: la Chine va lever des restrictions

Commerce Le «liste négative» des secteurs où les investisseurs étrangers ne peuvent pas librement accéder passera de 63 à 48 domaines. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.