LEM supprime 21 emplois et mise 10 millions sur Genève

IndustrieLe spécialiste genevois des composants électroniques déménage de Plan-les-Ouates à Meyrin. Un investissement à 10 millions.

Le futur siège mondial de LEM à Meyrin.

Le futur siège mondial de LEM à Meyrin. Image: DR

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

L’industrie genevoise s’est réveillée avec un léger coup de blues jeudi matin. Le spécialiste des composants électroniques LEM a en effet annoncé la suppression de 21 postes au bout du Léman, d’ici à l’an prochain. Ce grand complice de nombreux constructeurs automobiles confirme néanmoins l’inauguration d’un nouveau siège mondial à Meyrin, en 2021. Après presque quarante ans d’activités à Plan-les-Ouates, LEM déménagera ainsi sur le campus «The Hive». Soit un investissement à hauteur de 10 millions de francs.

Les effectifs de LEM, employeur de 1500 personnes dans le monde, passeront ainsi d’environ 270 à 250 collaborateurs à Genève. La direction prévoit en outre une simplification de la structure juridique de la société. Dans ce processus, LEM Holding changera de domicile et sera transféré de Fribourg à Genève. «À condition que nos actionnaires approuvent ce choix lors de leur prochaine assemblée générale, le printemps prochain, nous a confié la direction. Environ trois collaborateurs sont concernés et pourraient venir travailler à Genève.»

Responsable de la promotion économique du canton de Fribourg, Jerry Krattiger trahit un soupçon d'amertume: «Nous n'étions pas au courant de ce projet. Nous regretterions une telle décision, si celle-ci se confirme. Toute entreprise quittant notre canton constitue en effet une mauvaise nouvelle. Heureusement, aucun licenciement ne semble prévu dans le cas présent.»

Au-delà de ces éventuelles mutations très locales, entre Fribourg et Genève, LEM ne fait pas mystère de transferts de compétences plus importants à travers le monde: «Au cours des dernières années, le rôle des équipes basées à Genève a évolué. Il se concentre désormais sur la stratégie, les standards industriels, l'innovation et la coordination de tous les sites de LEM. Simultanément les équipes actives en Chine, en Bulgarie, au Japon et en France ont été dotées de compétences et de pouvoirs décisionnels en matière de recherche et développement.»

Ce leader des composants électroniques annonce en outre l’ouverture imminente d’une usine en Malaisie, en dépit d’un intérêt persistant pour le marché automobile chinois. Celui-ci reste un appréciable relais de croissance pour LEM. La firme se distingue, il est vrai, par des compétences contribuant notamment à la sécurisation des voitures. «Avec ou sans conducteur», précise la direction.

Créé: 23.01.2020, 08h19

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Coronavirus: le Salon des inventions de Genève reporté en septembre
Plus...