L'Autriche sera sur la liste noire si elle ne coopère pas

Evasion fiscaleL'Autriche est le dernier pays de l'UE à refuser de lâcher du lest sur son secret bancaire après les concessions faites mercredi par le Luxembourg sur l'échange automatique d'informations.

L'Autriche risque de se retrouver sur la liste des pays non coopératifs en matière de fiscalité si elle n'accepte pas l'échange automatique d'informations.

L'Autriche risque de se retrouver sur la liste des pays non coopératifs en matière de fiscalité si elle n'accepte pas l'échange automatique d'informations. Image: DR / PHOTO D'ILLUSTRATION

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

L'Autriche risque de se retrouver sur la liste des pays non coopératifs en matière de fiscalité si elle n'accepte pas l'échange automatique d'informations, a prévenu jeudi le ministre français du Budget Bernard Cazeneuve.

Interrogé sur la radio France Info sur le renforcement de la lutte contre l'évasion fiscale, Bernard Cazeneuve s'est montré formel: «Il n'est pas normal que des pays comme l'Autriche par exemple ne communiquent pas les informations dont ils disposent concernant les ressortissants de l'Union européenne ayant des comptes chez eux».

«Si ces pays ne coopèrent pas, s'il n'y a pas de convention d'échange d'informations qui permette la totale transparence au sein de l'Union européenne, ces pays s'exposent au risque de figurer sur la liste des Etats et territoires non coopératifs», a prévenu le ministre français.

L'Autriche est le dernier pays de l'UE à refuser de lâcher du lest sur son secret bancaire après les concessions faites mercredi par le Luxembourg sur l'échange automatique d'informations. «Nous devons prendre des dispositions au sein de l'Union européenne extrêmement fortes», a martelé Bernard Cazeneuve.

Les autorités françaises se sont engagées à renforcer la lutte contre la fraude fiscale après l'énorme scandale provoqué par les aveux de l'ex-ministre du Budget Jérôme Cahuzac, qui a reconnu après des mois de dénégations détenir un compte bancaire secret à l'étranger.

Renforcement de la transparence

Mercredi, François Hollande a annoncé une série de mesures en ce sens dont un renforcement de la transparence pour les banques. L'offensive vise également les paradis fiscaux dont la France établira chaque année une liste, a promis le président français.

Cette liste noire existe depuis 2010, contenant à l'origine 18 «Etats et territoires non coopératifs» qui n'avaient pas signé de convention fiscale avec Paris. Depuis, elle s'est vidée. Sa dernière actualisation du 4 avril 2012 ne concerne plus que huit territoires (Botswana, Montserrat, Brunei, Nauru, Guatemala, Niue, îles Marshall et Philippines).

Au niveau européen, la France, l'Allemagne, la Grande-Bretagne, l'Espagne et l'Italie ont écrit à Bruxelles pour réclamer une nouvelle législation sur le modèle du Fatca américain, une loi qui permet d'obtenir toutes les informations sur tous les comptes bancaires, les placements et revenus à l'étranger de tous les contribuables américains. (ats/nxp)

Créé: 11.04.2013, 12h13

Articles en relation

L'Autriche prête à céder sur son secret bancaire

Fraude fiscale Vienne est dorénavant prête, après les concessions du Luxembourg, à discuter elle aussi d'une amélioration des échanges d'informations bancaires de résidents européens. Plus...

Le Luxembourg prêt à réduire son secret bancaire

Banques Le ministre des Finances du Luxembourg s'est dit prêt à réduire partiellement son secret bancaire controversé pour freiner l’évasion fiscale. L'Autriche, en revanche, n'est pas prête à y renoncer. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Genève: les polices municipales pourraient disparaître
Plus...