Implenia décroche un gros contrat à Genève

ConstructionLe groupe zurichois va construire le nouveau dépôt des Transports publics genevois (TPG). Le contrat porte sur 93 millions de francs.

Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Implenia décroche un gros contrat portant sur 93 millions de francs dans le canton de Genève. Le groupe zurichois, numéro un suisse de la construction, doit construire le nouveau dépôt pour tramways et autobus des Transports publics genevois (TPG).

Les travaux de terrassement ont démarré cette semaine à Vernier (GE), a indiqué ce mardi 21 octobre Implenia. Le chantier devrait s'achever en 2019. L'infrastructure, située au lieu-dit «En Chardon», pourra accueillir quelque 70 tramways et 130 autobus sur deux niveaux en sous-sol.

Le nouveau Centre de maintenance secondaire (CMS) répondra aux besoins d'espace liés à l'augmentation continuelle de la flotte des TPG dans la région du Grand Genève, précise le communiqué. Le terrain choisi est proche de l'aéroport de Cointrin, ce qui impose une contrainte en termes de hauteur des bâtiments.

Le chantier nécessitera la mobilisation de 13'000 tonnes d'acier et de 100'000 mètres cubes de béton. Le volume de déblais à dégager d'ici au printemps 2016 équivaut à 450'000 mètres cubes. (ats/nxp)

Créé: 21.10.2014, 08h11

Articles en relation

Implenia enregistre une baisse de son bénéfice net

Construction Le numéro un suisse de la construction en Suisse Implenia table désormais sur un bénéfice opérationnel de près de 26 millions de francs au titre du premier semestre 2014. Plus...

Implenia perd un membre de la direction

Décès Arturo Henniger, responsable de la division Tunnelling & Civil Engineering, est décédé à l'âge de 57 ans des suites d'une maladie. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Les Français envisagent le référendum d'initiative citoyenne
Plus...