Google: la gestion du harcèlement sexuel décriée

InternetLa maison-mère de Google, Alphabet, enquête sur des cas de harcèlements sexuels mis sous le boisseau car commis par de hauts responsables.

Alphabet a mis en place un comité spécial pour enquêter sur les accusations chez Google.

Alphabet a mis en place un comité spécial pour enquêter sur les accusations chez Google. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Accusé par la presse et des actionnaires d'avoir couvert des cas de harcèlements sexuels, la maison-mère de Google, Alphabet, a lancé en début d'année une enquête interne sur le sujet, a révélé mercredi le média américain CNBC.

«Le conseil d'administration a formé un sous-comité indépendant chargé de cette enquête et contracté un cabinet juridique pour l'assister et contacter les victimes présumées de ces harcèlements, d'après des documents que nous avons consultés», explique CNBC mercredi.

«Début 2019, le conseil d'administration d'Alphabet a mis en place un comité spécial pour évaluer les accusations d'actionnaires dans différents procès liés à des comportements passés sur le lieu de travail», a confirmé un porte-parole d'Alphabet.

En novembre 2018, de Singapour à Londres et au siège social du groupe en Californie, des milliers d'employés de Google avaient observé un arrêt de travail pour dénoncer la gestion du harcèlement sexuel au sein de l'entreprise.

Ce mouvement social sans précédent chez le moteur de recherche dominant faisait suite à un article du «New York Times» qui affirmait que Google avait couvert ces dernières années une série de cas de harcèlements sexuels impliquant des hauts responsables, dont Andy Rubin.

Indemnité de 90 millions

Le créateur du système d'exploitation mobile Android est parti du groupe en 2014 avec une indemnité de 90 millions de dollars. Il avait alors nié ces allégations. En janvier dernier, un actionnaire d'Alphabet a engagé des poursuites contre le conseil d'administration du groupe pour avoir cherché à couvrir les comportements de dirigeants comme Andy Rubin, précise CNBC.

Un autre responsable, Amit Singhal, a été accusé d'avoir dissimulé une plainte pour harcèlement sexuel. Embauché chez Uber après avoir remis sa démission à Google en 2016, il a fini par quitter aussi le leader des plateformes de réservation de voitures avec chauffeurs.

Selon la chaîne américaine, l'enquête du conseil d'administration d'Alphabet doit déterminer comment les dirigeants du groupe ont géré les accusations de harcèlement sexuel mais aussi d'autres abus ou comportements potentiellement répréhensibles, comme celui de David Drummond, directeur des affaires juridiques de la maison-mère, auparavant chez Google.

Une ancienne employée de son département, Jennifer Blakely, l'a acccusé d'abus dans un article en août dernier, où elle relate sa relation avec lui alors qu'il était marié avec quelqu'un d'autre en 2004. (ats/nxp)

Créé: 07.11.2019, 08h01

Articles en relation

Google affine son algorithme de recherche

High-Tech Le moteur de recherche est désormais capable de comprendre les différents mots au sein d'une phrase plutôt que de manière isolée. Plus...

Google publie sa «suprématie quantique»

Informatique Google a créé un processeur qui parvient à réaliser un calcul en 200 secondes, là où un supercalculateur «classique» aurait mis, selon leurs références, «environ 10'000 ans». Plus...

Les plans de l'OCDE pour taxer les GAFA

Economie L'OCDE veut que les multinationales et les GAFA (Google, Amazon, Facebook et Apple) paient d'avantage d'impôts. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Le Conseil fédéral contre l'interdiction totale de la pub pour le tabac
Plus...