Ex-patron d'UBS, Marcel Rohner se dit «honteux»

Scandale du LiborAuditionné par une commission parlementaire britannique, Marcel Rohner a déclaré n'avoir été mis au courant de l'implication de la première banque suisse dans le scandale du taux Libor qu'en 2011 en lisant la presse.

L'ancien directeur général d'UBS Marcel Rohner auditionné par la commission parlementaire britannique.

L'ancien directeur général d'UBS Marcel Rohner auditionné par la commission parlementaire britannique. Image: Capture d'écran

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

L'ancien directeur général d'UBS Marcel Rohner a déclaré jeudi devant des parlementaires britanniques qu'il avait été «choqué» et «honteux» d'apprendre l'implication de la banque dans le scandale de manipulation du Libor.

«J'ai été choqué lorsque j'ai lu cela (...) Je me suis senti gêné et honteux», a-t-il dit lors d'une audition devant la commission parlementaire sur les normes bancaires à la suite d'une série de scandales.

Marcel Rohner a dit n'avoir été mis au courant de l'implication de la première banque suisse qu'en 2011 en lisant la presse.

Le 19 décembre dernier, UBS s'est vu infliger une amende de 1,4 milliard de francs pour manipulation du taux interbancaire Libor, qui s'ajoute à sa perte de quelque 2 milliards de francs liée à l'affaire Adoboli et à un dossier d'évasion fiscale aux Etats-Unis. (ats/nxp)

Créé: 10.01.2013, 13h32

Articles en relation

Un dirigeant d'UBS fait profil bas à Londres

Scandale du Libor Interrogé par une commission parlementaire britannique, le chef de la banque d'investissement, Andrea Orcel, a promis de faire le ménage au sein de l'établissement. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Papyrus: les régularisés gagnent plus et vont mieux que les illégaux
Plus...