Ethical Coffee gagne une manche contre Nestlé

AlimentationLa guerre des dosettes entre l'entreprise fribourgeoise et Nespresso tourne à l'avantage de la petite compagnie.

Image: Archives/Photo d'illustration/Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Ethical Coffee Company (ECC) a gagné une bataille contre Nespresso dans la guerre des dosettes que se livrent les deux entreprises depuis plus de huit ans. L'Office européen des brevets (OEB) a refusé en seconde instance de faire révoquer le brevet dit des «harpons» d'ECC.

ECC reproche à Nespresso d'avoir introduit un mécanisme de harpon dans ses machines, qui a empêché dès 2010 le bon fonctionnement des capsules d'ECC. Or ce système avait été breveté par Ethical Coffee en prévision d'une telle démarche.

Ce brevet européen remplace le brevet suisse et supplante la décision du Tribunal fédéral, qui avait rejeté une plainte d'ECC le 12 avril dernier, a indiqué mercredi soir dans un communiqué l'entreprise fribourgeoise Ethical Coffee Company.

Position renforcée

Selon elle, la décision de l'office européen renforce sa position dans d'autres procédures en cours contre Nespresso hors d'Europe, notamment aux Etats-Unis.

«Nous nous réjouissons de cette décision qui oblige Nestlé/Nespresso à finalement respecter les règles permettant une concurrence saine et loyale. Elle empêche également Nestlé d'entreprendre toute nouvelle action de contrefaçon», se réjouit Jean-Paul Gaillard, président d'ECC, cité dans le communiqué.

De son côté, Nespresso s'est montré déçu de la décision de l'OEB. Le brevet d'ECC n'apporte pas de bénéfice au consommateur, déplore l'entreprise dans une prise de position envoyée à l'ats. Le numéro un du café en capsules estime ne pas avoir enfreint de brevet. Il déclare «vouloir continuer à se défendre vigoureusement» après les récentes décisions contre ECC en Suisse et aux Etats-Unis.

Ancien de Nespresso

Ethical Coffee Company, présente dans 25 pays, a été créée en 2008 par Jean-Paul Gaillard. La marque se positionne sur le créneau du développement durable avec des dosettes biodégradables, distribuées à moindre prix en supermarchés.

La lutte d'ECC contre Nespresso est une histoire, qui dure depuis des années. Avant de fonder la société Ethical Coffee, Jean-Paul Gaillard a occupé le poste de directeur de Nespresso entre 1988 et 1997. (ats/nxp)

Créé: 01.06.2017, 09h06

Articles en relation

Guerre des dosettes: Nestlé va faire recours

Suisse La multinationale a perdu une manche face à Migros dans la bataille des capsules de café. Mais elle va poursuivre la procédure. Plus...

Avantage à Migros dans la guerre des dosettes

Suisse Nestlé a perdu une manche face au géant orange dans la bataille des capsules de café. Plus...

Nespresso annonce un changement technique

Nestlé Le géant suisse a communiqué sur des modifications apportées à son système de dosettes. Plus...

Rebondissement dans une bataille contre Nespresso

Dosettes Ethical Coffee Company (ECC) remporte une bataille contre la filiale du géant Nestlé. Plus...

Ethical Coffee veut dépasser Nespresso d'ici trois ans

Marché Les dosettes biodégradables sont introduites progressivement sur le marché suisse. On les trouve chez Media Markt et Aligro. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.