Barclays va licencier dans la banque d'investissement

Grande-BretagneBarclays a annoncé mardi qu'elle allait supprimer des emplois dans son activité de banque d'investissement en Grande-Bretagne, à moins d'un mois de la présentation de son plan stratégique.

Barclays emploie actuellement 9000 personnes dans la banque d'investissement, en Grande-Bretagne.

Barclays emploie actuellement 9000 personnes dans la banque d'investissement, en Grande-Bretagne. Image: ARCHIVES/AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Barclays va supprimer des emplois dans la banque d'investissement.

«Nous avons débuté un processus de consultation avec nos employés basés au Royaume-Uni», a indiqué un porte-parole du groupe. Le nombre de salariés concernés - parmi les 9000 employés dans la banque d'investissement dans le pays - sera précisé le 12 février lors de la présentation du plan stratégique du directeur général du groupe Antony Jenkins.

Ce plan, baptisé «Transform», doit permettre d'«optimiser l'activité de Barclays dans sa globalité et améliorer notre performance déjà solide. Les changements prévus dans la banque d'investissement sont totallement cohérents avec ce projet», a ajouté le porte-parole.

Une banque universelle

Antony Jenkins, nommé l'an dernier à la suite du scandale du Libor qui a coûté sa place à son prédécesseur Bob Diamond, a indiqué qu'il voulait que Barclays demeure une banque universelle mais a cependant laissé entendre qu'il voulait limiter les activités de banque d'investissement.

L'affaire du Libor, qui a depuis rattrapé d'autres établissements dont UBS, avait éclaté fin juin. Barclays avait alors révélé qu'elle allait payer 290 millions de livres (plus de 420 millions de francs) pour mettre fin à des enquêtes des régulateurs britannique et américain sur la manipulation des taux interbancaires britannique Libor et européen Euribor entre 2005 et 2009. (ats/afp/nxp)

Créé: 22.01.2013, 19h53

Articles en relation

UBS paie trois fois plus que Barclays

Scandale du Libor La rumeur laissait espérer qu'UBS pourrait s'acquitter de son implication dans la manipulation du taux Libor en payant une amende de 450 millions de dollars. Celle-ci est finalement trois fois supérieure. Plus...

L'ex-patron de Barclays renonce à son bonus

Banque Bob Diamond, démissionnaire de la banque après un scandale, aurait dû toucher une somme allant jusqu'à 30 millions de francs. Un acte volontaire selon la banque. Plus...

Bob Diamond n'est plus directeur général de Barclays

Scandale financier La banque britannique Barclays annonce la démission avec effet immédiat de son CEO Bob Diamond à la suite du scandale sur les manipulations des taux interbancaires Libor et Euribor par l'établissement. Plus...

Barclays ouvre une succursale de gestion de fortune à Zurich

Banque La banque d'investissement de Barclays, présente à Zurich depuis 2001, travaillera en étroite collaboration avec l'équipe gestion de fortune. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.