BCGE: quelle provision pour le programme américain?

FinanceLa direction de la BCGE invoque la défense de ses intérêts pour ne pas dévoiler le montant provisionné dans le cadre du différend fiscal avec les Etats-Unis.

Blaise Goetschin (à g.), président de la direction générale de la Banque cantonal de Genève et Eric Bourgeaux, (à dr.) membre de la direction générale.

Blaise Goetschin (à g.), président de la direction générale de la Banque cantonal de Genève et Eric Bourgeaux, (à dr.) membre de la direction générale. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Lors de la conférence de presse de présentation des résultats annuels de la BCGE, tenue ce jeudi matin, le programme américain pour régler le différend fiscal avec les Etats-Unis a monopolisé l’attention des journalistes présents. L’annonce, à la fin de l’année passée, de la participation de la Banque Cantonale de Genève à ce programme dans la deuxième catégorie, soit celle qui regroupe les établissements financiers admettant avoir pu violer le droit américain en matière d’évasion fiscale, a soulevé certaines inquiétudes qui n’ont pas été apaisées.

En effet Blaise Goetschin, le président de la direction générale, a annoncé, un peu emprunté, que «la défense de nos intérêts et les conditions même du programme font que nous n’avons pas plus d’informations à donner sur ce thème.»

Tout au plus, les comptes consolidés des résultats ont permis de constater que le poste correctifs de valeurs, provisions et pertes a été augmenté de 7,422 millions de francs par rapport à 2012, pour atteindre la somme de 25,335 millions. Blaise Goetschin a précisé tout de même: «Parmi ces provisions de 25 millions, une partie est dévolue au programme américain.»

Pour rappel, la Banque cantonale du canton de Vaud s’était montrée plus transparente la semaine dernière lors de la présentation de ses comptes. Elle a augmenté ce même poste comptable de 39 millions de francs. Il est vrai que la situation vaudoise diffère singulièrement de la genevoise.

Une question reste toujours en suspens: est-ce que les provisions de la BCGE suffiront à étancher la soif de liquidités des autorités américaines? (TDG)

Créé: 27.02.2014, 17h27

Articles en relation

La BCV et la BCGE participent au programme US

Fiscalité Les banques cantonales des cantons de Vaud et Genève ont décidé de faire partie du programme fiscal américain. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

L'affaire Maudet inquiète jusqu'à Berne
Plus...