Passer au contenu principal

BangladeshPlus de 200 ateliers textiles fermés depuis la tragédie de Dacca

L'Association des fabricants et exportateurs de vêtements du Bangladesh, qui représente 4500 fabricants, estime que le secteur connaît une transition difficile depuis la catastrophe du Rana Plaza qui a tué 1138 personnes.

Le propriétaire du Rana Plaza a été condamné à trois ans de prison pour corruption. L'homme n'a pas encore été jugé pour la tragédie qui avait it tué plus de 1130 personnes dans la banlieue de Dacca. (29 août 2017)
Le propriétaire du Rana Plaza a été condamné à trois ans de prison pour corruption. L'homme n'a pas encore été jugé pour la tragédie qui avait it tué plus de 1130 personnes dans la banlieue de Dacca. (29 août 2017)
DR/Twitter
Trois ans après l'effondrement d'un complexe textile qui a fait 1138 morts, les ateliers ne sont toujours pas sécurisés. (lundi 25 avril 2016)
Trois ans après l'effondrement d'un complexe textile qui a fait 1138 morts, les ateliers ne sont toujours pas sécurisés. (lundi 25 avril 2016)
AFP
L'effondrement du Rana Plaza a tué 1138 ouvriers et blessé plus de 2000 personnes. (24 avril 2013)
L'effondrement du Rana Plaza a tué 1138 ouvriers et blessé plus de 2000 personnes. (24 avril 2013)
Keystone
1 / 28

Plus de 200 ateliers textiles ont été fermés au Bangladesh depuis l'effondrement du complexe du Rana Plaza, dans la banlieue de la capitale Dacca en avril 2013. Cette catastrophe a forcé le secteur à faire le ménage en son sein, a indiqué jeudi 11 septembre le patronat du textile au Bangladesh.

Ces fermetures ont entraîné la disparition de dizaines de milliers d'emplois et un ralentissement des exportations qui inquiètent les autorités du Bangladesh, pays largement dépendant d'une industrie qui représente plus de 24 milliards de dollars de chiffre d'affaires.

L'Association des fabricants et exportateurs de vêtements du Bangladesh (BGMEA), qui représente 4500 fabricants, estime que le secteur connaît une transition difficile depuis la catastrophe du Rana Plaza qui a tué 1138 personnes. «Selon nos calculs, 218 ateliers de vêtements ont fermé depuis la tragédie du Rana Plaza», selon le vice-président du BGMEA, Shahidullah Azim.

«La plupart étaient de petites et moyennes installations, employant entre 300 et 800 employés. Vingt-et-une ont été fermées sur les recommandations de deux groupes de distributeurs occidentaux. Les autres l'ont été de notre propre chef», a-t-il ajouté.

Les grands groupes de distribution textiles occidentaux, pratiquement 200 marques européennes et américaines tels Walmart ou H&M, ont formé deux groupes distincts (baptisés l'Accord et l'Alliance) pour mener des inspections d'usines, en réaction aux réprobations des consommateurs occidentaux après l'accident.

ats

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.