Passer au contenu principal

ConsécrationÉcologie et droits humains: deux jeunes photographes vainqueurs

La fondation Act on your future désigne deux lauréats pour la 5e édition de son prix de photo. Exposition à Genève cet automne.

Romain Roucoules, diplômé de l’École cantonale d’art de Lausanne (ECAL), est colauréat du prix avec son travail «Global Solutions».
Romain Roucoules, diplômé de l’École cantonale d’art de Lausanne (ECAL), est colauréat du prix avec son travail «Global Solutions».
Romain Roucoules

Deux gagnants remportent cette année le prix de photographie de la fondation Act on your future et se partagent sa dotation de 10’000 francs. Pour sa 5e édition, l’organisme qui milite en faveur de la sensibilisation aux droits humains des jeunes générations par l’art, plus spécialement par la photo, avait choisi de faire concourir les élèves de six écoles d’art suisses et européennes sur le thème «No Planet B: les droits humains en temps de crise écologique». Un sujet jugé difficile par l’artiste genevois Christian Lutz, membre du jury, qui explique par cette complexité la décision de désigner deux vainqueurs.

«Stop Time By Smashing Clocks» de Lowena Poole
«Stop Time By Smashing Clocks» de Lowena Poole
Lowena Poole

Lowena Poole, 24 ans, étudie au Royal College of Art de Londres. Avec «Stop Time By Smashing Clocks», elle porte un regard scientifique sur la faculté que possède la nature à se régénérer, notamment à travers les champignons. Son travail aux filtres à infrarouge donne naissance à des images où les paysages deviennent presque abstraits. Dans la vidéo de présentation de son projet, elle souligne son désir de «rendre visible l’invisible» et mettre en évidence l’action résiliente des végétaux après les déprédations commises par l’homme.

«Stop Time By Smashing Clocks» de Lowena Poole
«Stop Time By Smashing Clocks» de Lowena Poole
Lowena Poole

La vision de Romain Roucoules dans «Global Solutions» est davantage politique. Le jeune diplômé de l’École cantonale d’art de Lausanne (ECAL) prend la forêt amazonienne comme base de son propos. Tombée dans l’oubli médiatique durant vingt ans, sa destruction redevient un sujet d’inquiétude depuis l’accession de Jair Bolsonaro à la tête du Brésil. Le photographe, 28 ans, navigue «entre mémoire collective et oubli collectif» en explorant dans son installation différents outils technologiques d’aujourd’hui.

Romain Roucoules, «Global Solutions».
Romain Roucoules, «Global Solutions».
Romain Roucoules

Les images de Lowena Poole et de Romain Roucoules seront exposées au Centre de la photographie de Genève du 27 octobre au 15 novembre 2020. Associés à ceux des trois autres finalistes de cette année, leurs travaux seront également inclus dans le livre rétrospective que la fondation publiera pour marquer les cinq ans d’existence du concours.

Photos et vidéos de présentation des finalistes sur www.actonyourfuture.org