Passer au contenu principal

Tribunal fédéralDrame de Saint-Jean: un présumé tueur jugé par les Mineurs

L’homme comparaîtra en revanche devant la justice ordinaire pour le meurtre des Charmilles.

Le drame est survenu en janvier 2017 à Saint-Jean. Pour ces faits, G., défendu par Me Assaël, sera jugé par la justice des mineurs.
Le drame est survenu en janvier 2017 à Saint-Jean. Pour ces faits, G., défendu par Me Assaël, sera jugé par la justice des mineurs.
Laurent Guiraud

Mineur au moment des faits, G. était suspecté d’avoir pris part aux tabassages de Saint-Jean en 2017. Deux ans plus tard, devenu majeur, il a été arrêté à nouveau pour avoir tué un homme aux Charmilles. Il risquait donc d’être jugé pour ces deux épisodes par la justice des adultes. Ce dessaisissement exceptionnel de la justice des mineurs vers celle des majeurs, survenu le 11 avril 2019, avait eu lieu notamment en raison de la gravité particulière des actes reprochés au jeune homme. Mais, selon nos informations, G. a pu l’éviter grâce au recours de son avocat d’office, Me Robert Assaël. Le pénaliste s’était en effet opposé au transfert du «volet Saint-Jean» au Ministère public des adultes. Et il vient d’obtenir gain de cause auprès du Tribunal fédéral (TF).

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.