Un audit pour mieux combattre le harcèlement

VaudLa Cour des comptes s'est assurée de la qualité des procédures pour prévenir et gérer les cas de conflits tels que le mobbing dans l'administration vaudoise.

Entre 2009 et 2016, le groupe a mené 13 enquêtes pour harcèlement sexuel (12 cas attestés au final).

Entre 2009 et 2016, le groupe a mené 13 enquêtes pour harcèlement sexuel (12 cas attestés au final). Image: illustration/Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

La Cour des comptes a audité les méthodes de travail du groupe Impact chargé de prévenir et de gérer les conflits et les cas de harcèlement dans l'administration vaudoise. Treize recommandations sont formulées.

Le groupe Impact (GI) doit remplir des «missions extrêmement importantes», a expliqué mercredi Eliane Rey, vice-présidente de la Cour. Il doit mener une politique de prévention et de formation concernant le mobbing, le harcèlement sexuel et la gestion des conflits pour les 50'000 employés du public et parapublic vaudois. Et traiter et investiguer les plaintes qui lui sont adressées.

En substance, la Cour estime que le GI fait de son mieux compte tenu de ses effectifs, soit l'équivalent de 5,5 ETP. Mais elle pointe du doigt une série de problèmes et émet 13 recommandations pour améliorer le fonctionnement de cette entité indépendante.

Des psychologues

Première remarque: le groupe compte actuellement six femmes et un homme, essentiellement des juristes formés à la médiation ou au coaching. Il conviendrait de compléter l'équipe par des psychologues et veiller à l'équilibre des genres, estime Eliane Rey.

Entre 2009 et 2016, le groupe a mené 61 enquêtes pour mobbing (dont 25 cas attestés et 28 qui ont révélé des dysfonctionnements) et 13 enquêtes pour harcèlement sexuel (12 cas attestés au final). Il fait face depuis 2016 à une forte hausse des mandats externes, confiés par des entités du parapublic (EMS, hôpitaux, entreprises de transports, UNIL...).

«Les démarches lourdes, comme les investigations ou les analyses du climat de travail, sont en hausse», a expliqué Mme Rey. Pour la magistrate, il convient de s'assurer que les honoraires actuellement facturés au parapublic pour ces prestations couvrent globalement les coûts. Et au besoin, d'adapter les effectifs du GI.

Transparence

La Cour réclame aussi plus de transparence. Elle recommande de développer des statistiques utiles au pilotage du GI et d'améliorer la traçabilité de ses analyses. Le groupe ne livre pas de rapport annuel ni ne mesure l'efficacité de son action. «On ne connaît par exemple pas la typologie des situations traitées, alors qu'à Genève on dispose de statistiques détaillées», observe Eliane Rey.

Point important: la Cour souhaite que le GI puisse, avec l'accord de la personne requérante, impliquer sa hiérarchie. Le groupe Impact doit pouvoir amener les parties concernées à se mettre autour de la table, comme cela existe déjà dans l'administration lausannoise.

Prévention à renforcer

Enfin, il importe de mettre sur pied une véritable politique de prévention au sein de l'Etat de Vaud, afin d'identifier les situations à risque avant qu'elles ne dégénèrent. Le dispositif actuel n'est pas suffisant. Il faudrait au minimum renforcer la formation en ligne prévue pour les cadres, la rendre obligatoire et l'adapter en fonction du type de poste concerné, ajoute la Cour. (ats/nxp)

Créé: 13.11.2019, 14h39

Articles en relation

Google: la gestion du harcèlement sexuel décriée

Internet La maison-mère de Google, Alphabet, enquête sur des cas de harcèlements sexuels mis sous le boisseau car commis par de hauts responsables. Plus...

Fribourg veut endiguer le harcèlement de rue

Comportement La ville va arrêter des mesures en 2020 sur la base d'une enquête après un sondage à faire en ligne jusqu'à fin octobre. Plus...

Un tiers des apprentis harcelés sexuellement

Suisse Les allusions sexuelles et autres propos déplacés constituent le principal type de harcèlement des apprentis sur leur lieu de travail. Plus...

Avancée historique contre le harcèlement au travail

Genève Moins de deux ans après l'affaire Weinstein, l'Organisation internationale du travail a adopté une convention contre le harcèlement. Plus...

Accusé de harcèlement, un élu UDC démissionne

Canton de Saint-Gall Marcel Dietsche fait l'objet d'accusations de harcèlement sexuel. Il a quitté le Grand Conseil et son poste au sein de la police cantonale. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Le Léman Express inauguré
Plus...